Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Alonso voudrait encore affronter Hamilton

Formule 1 : Fernando Alonso

Fernando Alonso estime que Lewis Hamilton possède encore des points faibles en Formule 1. Il souhaiterait se mesurer à lui « dans un vrai combat ».

Fernando Alonso est décidément bien bavard quant à Lewis Hamilton. Récemment interrogé sur le sujet, l’Espagnol a révélé qu’il souhaiterait de nouveau affronter le sextuple champion du monde. Selon lui, Lewis Hamilton souffre de failles que personne n’exploite véritablement, en Formule 1. Et lui aimerait en tirer parti :

« Il a encore quelques points faibles qui n’ont pas encore été exploités [par la concurrence] – personne n’en profite vraiment. Si vous étudiez la saison de Lewis, il y a toujours une tendance commune. Il commence l’année de manière un peu plus poussive et personne n’en profite. Nous sommes tous excités à l’idée [après un début de saison moyen de Lewis Hamilton] que ce sera l’année de Bottas, mais ce n’est pas le cas. »

« Ce serait bien de se mesurer à lui dans un vrai combat. Peut-être que ses points faibles ne sont pas des vrais points faibles et que tout est calculé, mais ce serait bien de le découvrir. Quand vous avez un bon package et que les autres gars se crashent et que vous étendez votre avance au championnat, tout semble calme. Si vous n’avez qu’un point de retard ou 10 points de retard, le stress est différent. Le type d’erreurs que vous commettez, vos communications radio, tout cela devient différent. Nous devrons voir ce qu’il arrive quand il sera sous pression. »

Alonso nuance ses propos sur les performances d’Hamilton en Formule 1

L’Espagnol avait déjà récemment créé la polémique en estimant que le Britannique ne gagnerait pas sans une voiture aussi performante que la sienne. Voyant les conséquences de ses propos, Alonso a toutefois tenu à les adoucir. Considérant que Lewis Hamilton avait été particulièrement performant en 2019. D’autant qu’il pilotait une voiture… qu’il ne juge maintenant pas si dominatrice :

« Lewis a élevé son niveau de jeu, en particulier en 2019 où la voiture n’a pas été aussi dominatrice que durant les autres saisons. Il est plus compétitif, mieux préparé (…) S’il ne peut pas gagner, il est très proche de la deuxième place – pas à 20 secondes, ce qui arrive parfois avec Valtteri. Un week-end où la voiture n’est pas aussi compétitive, Bottas est cinquième ou sixième ou une minute derrière – mais Lewis ne l’est pas [il est plus proche]. »

Rappelons en tout cas que Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont un passé des plus tumultueux en Formule 1. Les deux hommes ayant collaboré une saison chez McLaren, en 2007, une véritable guerre d’egos se mettant alors en place, dans l’équipe de Woking. Avant de prendre, par la suite, des chemins aux succès différents. Bien que Fernando Alonso envisage encore toutes les options pour revenir en catégorie reine.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR