Le Mag Sport Auto

Formule 1 : après visionnage des vidéos, Sebastian Vettel épargné

Alors qu’un énorme doute planait sur la « légalité » du tour chronométré de Sebastian Vettel à Monza, samedi dernier, l’Allemand a finalement été épargné. En effet, les commissaires ont tranché en faveur du pilote Ferrari. A défaut de certitudes, les différents angles vidéos n’ayant pas permis de déterminer si la no5 avait, ou non, dépassé les limites de la piste.

GP d’Italie : Sebastian Vettel s’en sort, à domicile

C’est grâce au bénéfice du doute (terme employé par les commissaires eux-mêmes, dans leur compte-rendu officiel) que Sebastian Vettel s’en est sorti. Rappel des faits. Lors de la séance qualificative du Grand-Prix d’Italie de Formule 1 2019, l’Allemand avait, semble-t-il, mordu sur la ligne avec les quatre roues. Chose strictement interdite, comme cela avait été stipulé dès vendredi. Et sachant que Sebastian n’avait pas été en mesure de signer un deuxième tour, suite à la cacophonie observée, une annulation de son chrono l’aurait repoussé au-delà du top dix. Ce qui aurait fortement déplu aux supporters, au sein du foyer (Monza) de la Scuderia…

Aussi, en l’absence de preuves claires, les commissaires ont préféré relaxer Vettel. En conséquence, il conserve sa quatrième place sur la grille de départ et donc, ses chances de victoire. Il s’élancer derrière Charles Leclerc, en pole position devant Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Pour mémoire, l’an passé, le quadruple champion du monde avait échoué au pied du podium. Ce après un tête à queue lors d’une passe d’armes avec la Mercedes no44.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR