Le Mag Sport Auto

Formule 1 : au sujet de Verstappen, Gasly « ne craint rien »

Nous l’évoquions voilà quelques jours, suite aux propos d’Helmut Marko concernant Pierre Gasly, le tricolore s’apprête à affronter un défi de titan.
Car l’année prochaine, il troquera sa Toro Rosso pour une Red Bull mais, surtout, il passera de Brendon Hartley (peu expérimenté) à Max Verstappen (vainqueur de plusieurs Grand-Prix en Formule 1), en guise de coéquipier.

Pierre Gasly vise le titre de champion du monde de Formule 1

C’est sur la chaîne Infosport + que Pierre Gasly s’est récemment confié, au sujet de la saison qui l’attend. Car en 2018, avec Toro Rosso, le Français n’avait pas forcément de pression  chacun de ses bons résultats ayant souvent été considéré comme « du bonus« . Mais l’année prochaine, en remplaçant Daniel Ricciardo, il devra immédiatement faire preuve de performances face à un coéquipier particulièrement difficile à manœuvrer. Surtout, Red Bull Racing attendra de lui qu’il se batte pour la victoire, si sa RB15 le lui permet.

Un défi qui ne semble pas l’impressionner outre-mesure, suivant ses propos sur Infosport + : « Je ne crains rien, c’est à moi de faire ma place dans l’écurie. C’est sûr que Max a une forte personnalité, il est ancré dans l’équipe, il a un peu plus d’expérience que moi. Il a plus d’expérience dans l’équipe. Il est la personne qu’il est, ce sera à moi de faire ma place dans l’équipe. Je ne suis pas comme Daniel, je suis quelqu’un de différent. Je ne suis pas comme Max, j’ai ma propre personnalité. Ce sera à moi de prendre le temps de faire ma place dans l’écurie. »

Puis Gasly poursuit en évoquant ses ambitions et plus particulièrement, son envie de titre de champion du monde de Formule 1. Là encore, le challenge paraît monumental. Et à condition que sa monoplace, l’an prochain, en ait le potentiel, encore faudra-t-il battre Max Verstappen de manière régulière, sans parler de Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, qui sont déjà considérés comme des légendes vivantes :

« Je suis excité. Je n’ai qu’une hâte, c’est que ça commence. C’est sûr que pour moi, c’est un gros pas en avant dans ma carrière, mais c’est exactement là où je veux être. Mes ambitions en Formule 1 sont forcément très élevées, et depuis que je suis tout petit, mon seul objectif est de devenir Champion du monde de F1 un jour. »

Evidemment, pour le bien du sport automobile français, c’est tout le mal que nous souhaitons à Pierre. Rendez-vous en mars prochain pour, peut-être, un premier indice sur ce que pourrait être la saison 2019 de Gasly.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR