Le Mag Sport Auto

Formule 1 : avantage à Ferrari et Vettel au GP de Monaco 2018 ?

Dans le duel opposant Sebastian Vettel (Ferrari) à Lewis Hamilton (Mercedes), le Grand-Prix de Monaco 2018 pourrait peser fortement dans la balance. Car, psychologiquement, s’y imposer offre un avantage certain, cette course récompensant, en théorie, les meilleurs pilotes…

Grand-Prix de Monaco : de la théorie à la pratique…

Mais entre la théorie et la pratique, il y parfois un monde ! Pour preuve, parmi les récents vainqueurs, Nico Rosberg s’est imposé à trois reprises (d’affilée) alors que Lewis Hamilton et Sebastian Vettel n’y ont triomphé qu’à deux reprises. D’ailleurs, au palmarès des vainqueurs nous retrouvons aussi des noms tels Webber, Coulthard, Panis ou encore, Trulli, certes de bons pilotes mais loin d’égaler le niveau de personnalités du calibre des Alonso, Schumacher, Senna, Schumacher, Vettel et Hamilton. Alors, en Principauté, tout est possible…

Mais, cette année encore, c’est Sebastian Vettel qui pourrait être favori. Du moins, Ferrari, Raikkonen ayant les moyens (comme l’an passé) de battre son coéquipier en vitesse pure, avant que la Scuderia ne fasse jouer le principe de stratégie de course. Car la monoplace italienne dispose d’un empattement plus faible que celui de la Mercedes, ce qui offre un avantage important sur ce circuit, notamment en matière d’agilité. De plus, l’épisode de Barcelone (ayant permis à Mercedes de reprendre l’avantage) pourrait ne pas faire office de règle. Un circuit « typé Mercedes » sur lequel les nouveaux pneus Pirelli ont probablement joué en faveur des flèches d’argent. Mais à Monaco, les écuries retrouveront les pneumatiques utilisés avant Barcelone…

Ceci étant dit, rien n’est jamais écrit et le concours d’éléments ou de pilotes extérieurs au duel sont toujours possibles, comme nous le constatons régulièrement depuis le début du championnat. Côté succès, Vettel et Hamilton sont toutefois à égalité, avec 2 victoires chacun. Il y a donc un duel dans le duel, lancé entre les deux hommes cette année. Même résultat pour Fernando Alonso (2 succès), ce qui confirme finalement le manque de réussite des « légendes de la F1 » en Principauté, Senna et Schumacher mis à part. Enfin, Kimi Raikkonen est lui aussi titulaire d’un triomphe, compteur qui aurait pu se débloquer l’an passé. Revanche, pour Iceman, en 2018 ?

Une chose est sûre, le Finlandais semble être le mieux armé pour battre les deux protagonistes du classement général, en vitesse pure. Il faudra, néanmoins, surveiller les pilotes Red Bull. Car, sur un tracé ou les performances des moteurs sont moins prépondérantes, le châssis de la RB14 pourrait faire des merveilles. Quoiqu’il en soit, nous faisons de Sebastian Vettel notre favori pour la victoire 2018. Rendez-vous dimanche, vers 16H00, pour le verdict…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR