Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Barcelone, nouveau départ pour Renault F1

Comme lors de chaque saison, ou presque, le Grand-Prix d’Espagne est porteur d’espoirs, pour les écuries n’ayant pas réussi leur début de campagne.
C’est le cas de Renault F1, assez loin du compte tant du côté de la performance que de la fiabilité. Cyril Abiteboul et Nick Chester en disent plus sur leurs attentes, leurs souhaits, leurs ambitions, avant l’épreuve catalane.

Renault F1 « affamée » à l’aube de Barcelone

C’est par le biais du site officiel de la Formule 1 que Cyril Abiteboul, Team Principal de Renault F1 et Nick Chester, responsable du département châssis, se sont exprimés. A quelques jours du Grand-Prix d’Espagne de Formule 1 cuvée 2019, la formation au losange espère, enfin, exprimer son plein potentiel. « Le début du segment européen de la saison 2019 de Formule 1 est une occasion pour nous de revenir« , déclare Cyril Abiteboul. « Dans l’ensemble, le début d’année a été difficile et le Grand Prix d’Azerbaïdjan a couronné une série de résultats pas à la hauteur de nos attentes. Nous savons que nous sommes capables de beaucoup plus et nous devons cibler des week-ends et des courses propres pour tirer le meilleur parti de notre potentiel« .

Abiteboul poursuit «Pour ce faire, nous avons du travail à faire de tous les côtés,  châssis et moteur sur et hors piste, et travailler avec les pilotes pour leur permettre d’atteindre leurs potentiels respectifs. Nous sommes plus que jamais motivés à en faire plus et nous visons un rétablissement complet de la compétitivité en Espagne. Nous savons que le milieu de terrain est serré, mais cela crée également des opportunités. Nous avons vu que les fortunes peuvent changer en un instant et nous partons donc à Barcelone affamés pour lancer notre campagne de la saison« .

Le Team Principal de Renault F1 semble donc décider à décrocher, enfin, un bon résultat d’ensemble, à Barcelone. Pour cela, il faudra réussir les qualifications en intégrant le top dix, faire preuve de fiabilité puis, terminer devant les écuries du second peloton à savoir, Haas, Mclaren, Alfa Romeo, Racing Point et Toro Rosso. Ce qui ne devrait pas être aussi simple que cela à réaliser. Ceci étant dit, des évolutions porteuses d’espoir sont prévues, le Week-end prochain, comme l’explique Nick Chester :

« Nous avons un certain nombre d’évolutions qui sont positives« , déclare Nick Chester, directeur technique du département châssis. « Nous avons quelques pièces aérodynamiques à ajouter aux ailerons avant et arrière de la voiture. Nous examinons également quelques ajustements mécaniques pour améliorer l’équilibre de la voiture ».

Reste à déterminer à quel point cela permettra aux Renault de briller, sur ce Grand-Prix d’Espagne. Réponse à partir de vendredi prochain.

Le programme TV du Grand-Prix d’Espagne 2019

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR