Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Ecclestone, certains en rêvaient, Liberty l’a fait

Certains en rêvaient…Liberty l’a fait ! La Formule 1 vient, en effet, de se délester de son poids le plus antique, Bernie Ecclestone. La prise de pouvoir du groupe Liberty Media vient donc d’entraîner une première conséquence importante, en matière de management. Dépossédé de ses fonctions, Bernie conservera toutefois un rôle -plus symbolique qu’autre chose- au sein de l’organisation du championnat du monde de Formule 1. A noter aussi, l’arrivée de Ross Brawn.

Formule 1 : bye bye Bernie, welcome aux nouvelles technologies

Bernie Ecclestone s’en va, enfin, serions-nous tentés de dire. Si le grand argentier avait, il est vrai, fait du bien à la série dans certains domaines, il y a un certain temps, ce dernier semblait quelque peu dépassé par le progrès. Nous pensons, bien évidemment, à la démocratisation d’Internet et des réseaux sociaux. Multiples interdictions de publications d’images (y compris à l’encontre de pilotes engagés en F1…), contrôle excessif de l’image de la F1, politique allant à l’encontre des médias web, il était temps que cela change ! Pour le remplacer, c’est Chase Carrey qui a été choisi. Tous les espoirs des fans reposent, donc, sur ses épaules…

Autre mouvement de marque, l’arrivée de Ross Brawn au poste de Directeur de la compétition. L’ex-meneur de la victorieuse écurie Brawn GP fait taire toutes les rumeurs l’envoyant chaque mois à la tête d’une autre écurie de Formule 1. Chase Carey a commenté immédiatement cette annonce, en encensant Brawn au passage :

« Je suis ravi d’accueillir à nouveau Ross en Formule 1. Dans ses 40 ans de compétition, il a apporté sa touche magique dans chaque équipe pour laquelle il a travaillé, et il a une connaissance technique, une expérience et des relations presque sans égales, et j’ai déjà grandement bénéficié de ses conseils et de son expertise.»

De son côté, Ross Brawn ne cachait pas son enthousiasme à l’égard de de nouveau challenge :

« C’est fantastique de revenir dans le monde de la Formule 1. J’ai adoré mon rôle de consultant pour Liberty Media au cours des derniers mois et je suis impatient de travailler avec Chase, Sean et le reste de l’équipe de la Formule 1 pour aider à faire évoluer le championnat. Nous avons une opportunité sans précédent pour travailler avec les équipes et les promoteurs afin d’améliorer la F1 pour eux et, surtout, pour les supporters. »

Une page se tourne donc enfin, avec la fin de l’hégémonie de Bernie Ecclestone. Sont attendues, de la part de Liberty Media, des décisions qui iront dans le sens du sport et du spectacle avant tout.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR