Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Binotto « heureux » de l’accrochage Vettel/Leclerc, en vue de clarifier les choses

ferrari formule 1 brésil 2019

Dimanche dernier, à Interlagos, l’accrochage entre Sebastian Vettel et Charles Leclerc avait des airs de « déjà vu ». Sauf que cette-fois, il ne s’agissait pas d’un simple contact ou de frictions par radios interposées mais bien d’un crash. Pour Leclerc tout du moins, Vettel ayant poursuivi sa route jusqu’à son stand. Et Mattia Binotto, fidèle à son attitude toujours positive, semble sortir du positif de cette situation…

Formule 1 : Mattia Binotto dans un étau

« Je suis toujours convaincu que c’est un luxe, car ils sont tous deux de bons pilotes « , a-t-il déclaré. » Très bons pilotes. Ils représentent l’un et l’autre un coup de pouce ou un point de repère. Nous avons constaté une amélioration au cours de la saison. Seb au deuxième semestre a certainement été très rapide« .

« Donc, je pense que dans l’ensemble, c’est toujours un luxe. Ce qui est arrivé, je dirais que c’est même chanceux que cela se soit passé cette saison car il y aura au moins des occasions de clarifier avec eux, en vue de l’année prochaine, ce qu’il ne faut pas faire. Je suis donc heureux de profiter de ce qui s’est passé, au moins pour clarifier avec eux pour l’avenir »

D’un côté, les propos de Mattia Binotto ont du sens, si l’on considère qu’il est possible d’apprendre de n’importe quelle situation, y compris les plus difficiles à vivre. Mais de l’autre, l’air de « déjà vu » pourrait discréditer les récentes déclarations du Team Principal de la Scuderia Ferrari. Car la liste est longue, cette année, en matière de tensions entre Sebastian et Charles, en piste. Notamment à Monza, puis Sotchi et quelques autres…

Aussi, l’incident survenu à Interlagos a démontré, une nouvelle fois, que les deux pilotes étaient incapables de s’entendre. Alors, pourquoi cela changerait-il à l’avenir ? Au contraire, les gens de Ferrari doivent probablement s’attendre et se préparer à de nouveaux accrochages, l’année prochaine. Surtout si les deux hommes sont capables de lutter pour le titre. Situation dans laquelle, assurément, Hamilton et Verstappen aurait un net avantage, du fait de la présence chez Mercedes et Red Bull de pilotes plus dociles mais aussi, moins talentueux.

La solution pour Ferrari ? Attendre la fin de contrat de Sebastian, pour le remplacer par un pilote plus « souple » et moins performant. Un Hülkenberg ou un Giovinazzi feraient sans doute l’affaire…

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR