Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Bottas, Kvyat, Ocon et Magnussen, qui va où ?

Formule 1 2016, Renault, Monza

Le week-end dernier, à l’occasion du Grand-Prix des Amériques de Formule 1, deux nouvelles majeures sont tombées. Dans le cadre du jeu des chaises musicales ou des transferts, une officialisation de pilote a en effet été faite, ainsi qu’une annonce officieuse que nous pouvons considérer comme fiable. Voilà qui éclaircit un peu plus l’horizon de certains pilotes, de nombreux baquets restant encore à attribuer.

Formule 1 : Magnussen en position de force ?

Daniil Kvyat sera pilote Toro Rosso en 2017, comme nous vous l’avons annoncé le week-end dernier. Une annonce surprise, alors que tout le monde s’attendait à ce que le Russe soit éjecté sans ménagement de la « maison » Red Bull. Le décisionnaire de la formation autrichienne se serait-il, soudainement, acheté un coeur ? Non, rassurez-vous, une autre -mystérieuse- raison (commerciale ?) a contraint Toro Rosso à conserver Kvyat dans ses fonctions. Une mauvaise chose, tant pour lui que pour son équipe et, surtout, pour Pierre Gasly, qui vient peut-être de passer à côté de la chance de sa vie…

Autre révélation, en provenance de Frédéric Vasseur, Valtteri Bottas détient bien un contrat avec Williams et le Team britannique n’est pas disposé à lâcher son pilote, l’un des plus convoités du plateau. En conséquence, Kevin Magnussen et Esteban Ocon seraient les deux derniers candidats au second baquet Renault à attribuer, aux côtés de Nico Hülkenberg. Deux hommes qui visent aussi Force India, qui dispose également d’un volant de libre. Ils sont toutefois en concurrence avec Pascal Wehrlein, qui profite du soutien de Mercedes.

Mais un autre baquet pourrait intéresser tous ces pilotes, celui de la Haas F1, Esteban Gutiérrez étant loin d’être assuré de rester au sein de l’écurie américaine l’an prochain, comme le confirmait la Direction de l’équipe vendredi dernier. Cela signifie aussi que Gutiérrez peut viser d’autres baquets à l’aide de ses dollars, chez Sauber (pour un retour) et Manor. Williams, en revanche, semble proche de confirmer le jeune Lance Stroll aux côtés de Bottas bien que le nom de Magnussen ait circulé un temps à Grove…

D’autres pilotes sont par ailleurs en lice comme Jean-Eric Vergne, qui peut faire valoir son rôle de pilote de développement chez Ferrari, pourquoi pas en vue de décrocher un volant chez Haas ou Sauber. Nasr, comme Ericsson, aimeraient bien aller voir ailleurs également mais leurs valises de dollars ne seront peut-être pas suffisantes pour réaliser leurs souhaits. Ryo Haryanto veut aussi effectuer un retour, chez Manor ou même, chez Sauber, au même titre qu’Alexander Rossi (vainqueur des 500 Miles 2016). Si ce dernier a déjà refusé de revenir chez Manor, il pourrait être recruté par Haas, qui souhaiterait s’attacher les services d’un pilote américain de renom…D’autres noms tels Celis, King, Lynn, Di Resta, Sutil tournent de temps à autre mais plus par principe qu’autre chose, semble-t-il.

Evoquons, enfin, le cas de Pierre Gasly qui a déclaré, au micro de Canal Plus, être ouvert à toutes les options. En d’autres termes, Force India, Williams, Renault, Sauber, Haas et Manor l’intéressent. Problème, son contrat Red Bull pourrait l’empêcher de discuter librement avec ces équipes. Si Red Bull donne des ailes espérons qu’elle ne finisse pas par briser celles de leur jeune espoir…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR