Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Bottas se demande « comment devenir un meilleur pilote »

valtteri bottas

Alors que certains auraient probablement jeté l’éponge face à la maestria d’un Lewis Hamilton, Valtteri Bottas, lui, ne lâche pas l’affaire. A-t-il seulement une chose de réitérer l’exploit réalisé par Nico Rosberg, dans la même équipe, il y a quelques années ? Rien n’est moins sûr…Mais le Finlandais y croit.

Valtteri Bottas a intégré la théorie…

L’an passé, en fin de saison, Valtteri Bottas déclarait savoir comment battre Lewis Hamilton. Bien, nous ne demandons qu’à le croire. Le problème étant qu’il avait tenu le même type de propos un an auparavant. Avec le résultat que nous connaissons désormais. Néanmoins, il est clair que le Finlandais a progressé, en 2019. Aussi, pour battre son coéquipier, il sait qu’il va devoir franchir un nouveau cap, en 2020. Etape principalement psychologique, d’après nous…

…reste la pratique !

« C’est relativement clair pour moi. Nous travaillons vraiment avec les ingénieurs et avec l’équipe sur mon programme de développement. Nous nous focalisons particulièrement sur la semaine de course, et l’ultime point à améliorer pour mes performances est la constance. Il y a aussi le fait de mieux s’adapter à des circonstances différentes, mais le principal, c’est de faire le moins d’erreurs possible ».

« Il y a des séances qualificatives où j’ai commis des erreurs qui ont compromis le dimanche, et il y a des courses où j’ai commis des erreurs, par exemple Hockenheim, où j’ai perdu beaucoup de points. Il s’agit donc de s’en débarrasser. Je pense pouvoir encore améliorer beaucoup de choses. Ce sont de petits détails çà et là, dont beaucoup sont liés au style de pilotage et à la gestion des pneus. Mais c’est bien mieux que l’an dernier. En minimisant ces erreurs, en trouvant le bon état d’esprit, je serai capable d’atteindre mon meilleur niveau à chaque week-end – c’est ce qui est compliqué, comme dans n’importe quel sport. »

« On dirait que je dois creuser très profondément pour trouver quelque chose de plus de mon côté – comment je peux être un meilleur pilote, comment je peux être plus performant, comment je peux mieux travailler avec les ingénieurs. Cela me fait certainement continuer à travailler dur, car ce n’est simplement pas facile de le battre. Cela demande beaucoup. Cela me motive chaque jour ».

La constance est, évidemment, l’une des clés de la réussite. Toutefois, sans vouloir décourager Valtteri, il lui sera difficile de devenir aussi complet que son coéquipier qui, à moins d’être victime de crashs ou abandons sur pannes mécaniques, devrait rester inaccessible encore quelques années. Sans parler de sa vélocité, que seuls 2 ou 3 pilotes semblent en mesure d’égaler. Mais Bottas aura au moins une certitude, celle de disposer de la même machine qu’Hamilton, cette saison encore…

source

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR