Le Mag Sport Auto

Formule 1 : C’est enfin fini pour Williams !

Williams F1 2018

La dernière course de la saison de l’équipe anglaise, à Abu Dhabi, n’aura pas été plus réussie que les autres.
Après s’être élancés des dernières places sur la grille, Sirotkin et Stroll n’auront pas été en mesure de décoller du fond de classement. A noter toutefois que le canadien aura longtemps pointé dans le top10.

Sirotkin perdu en course

Une nouvelle fois, Sergey Sirotkin devançait son équipier au terme de la séance de qualifications. Si l’écart était infime (cinq centièmes), le russe parvenait à prendre la 19ème place sur la grille. Au même titre que les pilotes autour de lui, Sirotkin s’élançait en pneus Supersoft (la gamme la plus dure du week-end). S’il se faisait déposer par son équipier au départ, le rookie russe prenait néanmoins l’ascendant sur Brendon Hartley pour rester 19ème.

Pas dans le rythme pour suivre les pilotes devant lui (Grosjean et Vandoorne), le pilote Williams se contentait de garder Hartley derrière en profitant des différents abandons pour remonter quelque peu au classement. Sous une pluie naissante, Sergey Sirotkin allait malheureusement commettre une petite glissade à l’entrée du 25ème tour. Rien de grave, mais cette dernière permettait à Brendon Hartley de passer, laissant ainsi le russe 17ème et dernier.

La suite de la course n’allait rien changer. Malgré une bagarre face à Stoffel Vandoorne, le russe devait prendre la 15ème et dernière place de la course. Un résultat habituel au final pour un pilote qui n’aura pas spécialement défrayé la chronique. L’on souhaite néanmoins bien sûr le voir rebondir l’an prochain, lui qui ne sera plus ni dans la voiture de Grove, ni en F1.

Stroll fait le travail

Malheureusement devancé de quelques centièmes en qualifications par son équipier, le pilote canadien devait prendre le départ de la dernière position. Son dernier Grand Prix chez Williams n’allait d’ores et déjà pas s’avérer facile.

Mais, s’il y a bien un moment du week-end qui réussit à Lance Stroll, c’est le départ. Parti dernier, il pointait quinzième ( ! ) avant même l’intervention du safety-car au premier tour ! N’ayant pas besoin de s’arrêter avec ses Super Soft, le canadien parvenait même à remonter un peu plus, figurant au 14ème rang, loin devant son équipier cette fois.

Profitant de ses pneus Supersoft, Stroll allait tranquillement parvenir jusqu’au top10. Sur une stratégie décalée, son unique arrêt le voyait descendre jusqu’en 15ème position. Pas en mesure de se rapprocher assez pour attaquer Hartley devant lui, le canadien profitait des abandons d’Ocon et de Gasly pour s’octroyer la 13ème position, place qu’il allait garder jusqu’à l’arrivée.

Ainsi se conclut la saison 2018 de Formule 1 pour Williams. Véritablement catastrophique, elle aura été la saison de tous les bas. L’année prochaine, avec une véritable pépite et un pilote expérimenté au volant devrait être bien plus fructueuse. Cela ne peut en tout cas continuer ainsi pour l’une des équipes qui a fait l’histoire de la F1…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR