Le Mag Sport Auto

Formule 1 : course, encore un doublé Mercedes, Bottas vainqueur

Nouveau doublé des Mercedes, à Bakou, le quatrième d’affilée cette saison. Une deuxième victoire cette année, pour Bottas, qui devance Hamilton et Vettel à l’arrivée.

Bakou, le départ : Valtteri se loupe mais reste en tête

Quatrième manche du championnat du monde de Formule 1 2019, le Grand-Prix d’Azerbaïdjan s’apprête à débuter. Information, Kimi Raikkonen ne partira pas depuis la grille mais depuis les stands. Il a été disqualifié en raison d’un aileron jugé trop flexible. Mauvaise pioche pour Alfa Romeo Racing. Les deux Mercedes sont positionnées en première ligne, suivies de Sebastian Vettel et Max Verstappen. A l’extinction des feux le poleman, Valtteri Bottas, prend un mauvais envol mais Lewis ne peut finalement en profiter.

Beau départ de Perez, 4ème devant Verstappen. Bottas s’échappe déjà. Il compte deux secondes d’avance après un seul tour, impressionnant. Pas d’accrochages à noter, pour le moment, fait suffisamment rare pour être signalé. Bottas compte donc 2 secondes d’avance sur Hamilton, qui précède dans l’ordre, Vettel, Perez, Verstappen, Norris, Kvyat, Sainz, Leclerc, Ricciardo, Stroll, Albon, Magnussen, Hülkenberg, Giovinazzi, Grosjean, Raikkonen, Gasly, Russell, Kubica.

4ème tour, Sainz passe Kvyat dans la grande ligne droite. Leclerc en fait de même, quelques secondes plus tard. Charles est 8ème. Puis Stroll entre dans les points en débordant la Renault de Ricciardo. La Racing Point fonctionne très bien, visiblement, sur cette piste de Bakou. 5ème tour, Leclerc passe Sainz. En tête de course, les écarts se creusent rapidement. 2,8s d’avance pour Valtteri, sur Lewis et déjà 6 secondes de retard -sur Hamilton- pour Sebastian. Dans l’entame du 6ème tour, Max passe enfin Sergio mais le Néerlandais mais il piunte déjà à une dizaine de secondes de la tête de course.

Charles Leclerc continue de remonter à grande vitesse, le voilà sixième. Puis cinquième, un tour plus tard, après une manoeuvre réussie sur Perez. Prochaine cible, Max Verstappen. Derrière, Ricciardio défend sa place dans le top dix, acquise après un dépassement sur Kvyat. Mais Albon lui inflige une pression importante ! Entrée du 9ème tour, Sainz se débarrasse de son coéquipier. Alors qu’Hülkenberg s’arrête dans son stand. De son côté, Leclerc est dans les échappements de Verstappen et, actuellement, le plus véloce en piste.

Le Monégasque ne fait qu’ne bouchée de la Red Bull Honda ! Désormais, c’est Vettel qui est dans le collimateur. La radio va-t-elle être utilisée ? Autre remontada, celle de Pierre Gasly, désormais neuvième, après un dépassement sur Ricciardo. Dans le 10ème tour, il prend la 8ème place, en prenant l’avantage sur Stroll. Perez et Ricciardo rentrent dans leur box dans ce même tour. Nous sommes dans le 11ème tour et Leclerc fond sur Vettel…mais ce dernier rentre dans la pit-lane pour changer de gommes ! Il repart avec des médiums.

Un tour plus tard, c’est Bottas qui change de pneumatiques. Hamilton prend donc provisoirement la tête. Valtteri reprend la piste au 4ème rang. Pendant ce temps, la Ferrari no16 revient à grandes enjambées sur la Mercedes no44. Lequel s’engouffrant à son tour dans les stands, laissant Charles aux commandes de ce Grand-prix. Hamilton revient sur le circuit entre son coéquipier et Sebastian. Verstappen est deuxième, car il est resté en piste.

Leclerc en tête, de manière provisoire

Changement de pneus pour Max, victime d’un mauvais arrêt. Il est maintenant 6ème, derrière son coéquipier. A priori, la Scuderia est plus à l’aise que sa rivale en gommes médiums. Vettel revient sur Hamilton relativement vite. Dans le 16ème tour, Norris se défait de Grosjean, pour le gain de la 8ème place. Verstappen aimerait bien en faire autant avec Gasly et, la radio aidant, le tricolore s’efface.

Meilleur tour en course de la Mercedes no77, dans la 18ème boucle. Le Finlandais a pour mission de réduire l’écart sur le leader, afin de rentrer dans la fenêtre d’une éventuelle safety-car. Hamilton est troisième, à trois bonnes secondes, tandis que Vettel a perdu de son rythme. Il pointe au 4ème rang, à 3,4s de la flèche d’argent. 19ème tour, c’est le quintuple champion du monde de Formule 1 qui signe le record du tour. Et il récidive dans le tour suivant. Le voilà à deux secondes de son compagnon d’écurie, lui même à 9 secondes du meneur de cette course.

25ème tour, Romain Grosjean allume ses pneus et tire tour droit, sous la pression de Daniel Ricciardo. Il perd quatre places dans cet incident. Raikkonen se défait de Magnussen dans le 27ème tour. Le pilote Alfa Romeo est désormais 13ème. Devant, Charles ne compte plus que 2,5 secondes d’avances sur Valtteri, lui même devant Lewis pour moins de deux secondes. Mais la Ferrari doit encore marquer son unique arrêt. Ferrari souhaite, probablement, que le leader gène les Mercedes afin de faire le jeu de Vettel. Sinon, pourquoi le maintenir en piste aussi longuement ?

La mi-course est passée et Leclerc mène toujours devant Bottas, Hamilton, Vettel, Verstappen, Gasly, Perez, Norris, Sainz et Kvyat. Les Mercedes sont maintenant dans l’aspiration de la Ferrari. Bottas a trois tours pour dépasser. S’il n’y parvient pas, il devra laisser Hamilton tenter sa chance. Et le Finlandais prend la tête ! Alors que Ricciardo et Kvyat se sont frictionnés. L’Australien a tiré tout droit, emmenant le Russe dans l’échappatoire.

33ème tour, c’est Lewis qui passe et revient au second rang. Ce sera bientôt au tour de Sebastian. C’est le cas à l’entame de la 34ème boucle. Enfin, au terme du 34ème tour, la Ferrari no16 pénètre dans la ligne des stands et repart en pneus tendres…juste derrière Gasly, qui grimpe donc au 5ème rang. Mais la monoplace italienne récupère l’avantage deux tours plus tard.

Devant, le leader compte moins de deux secondes d’avance sur le champion en titre, qui précède lui-même le vice-champion en titre de deux secondes, également. Nous sommes dans le 39ème tour et Pierre Gasly est au ralenti ! Il range sa Red Bull et perd, ainsi, la sixième place de la course. Pour le plus grand bonheur de Perez, Norris, Sainz, Stroll et Raikkonen, qui entre dans les points.

La voiture de sécurité virtuelle est de sortie. Grosjean abandonne à son tour. Il n’y a plus de Français en course, dans ce Grand-Prix de Formule 1 d’Azerbaïdjan. Le G.P reprend deux tours plus tard et Verstappen est à 1,8s de Vettel. A-t-il grapillé un peu de temps sous le régime de la voiture de sécurité virtuelle ? Toujours est-il qu’ils sont quatre à pouvoir gagner, à 10 tours du drapeau à damier.

Mais très vite, les deux flèches d’argent s’assurent un matelas de quelques secondes. Le vainqueur du Grand-prix est probablement l’un de ces deux-là. Et Leclerc rentre pour changer de gommes. Le but, prendre le meilleur tour en course et le point qui lui est lié. Car, pour l’heure, c’est Bottas qui en est le propriétaire. A trois tours du but, Lewis passe à l’attaque. Valtteri va-t-il résister ? Meilleur tour en course pour le no44 ! Si les positions restaient ainsi, les deux hommes seraient à égalité au classement des pilotes, en tête.

Mais dans le dernier tour, le Finlandais récupère ce meilleur tour ! Et c’est lui qui s’impose et reprend les commandes du championnat des pilotes. Hamilton assure le doublé tandis que Vettel complète le podium.

1 : Bottas

2 : Hamilton

3 : Vettel

4 : Verstappen

5 : Leclerc

6 : Perez

7 : Sainz

8 : Norris

9 : Stroll

10 : Raikkonen

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR