Le Mag Sport Auto

Formule 1 – course : Hamilton déroule, Verstappen s’immisce, Gasly P9

hamilton formule 1

Formule 1, la course, à Barcelone – Finalement, l’opposition de Red Bull face à Mercedes n’aura pas été totalement au rendez-vous. Néanmoins, derrière un Hamilton intouchable, Verstappen réussit la performance de devancer Bottas, qui a tout perdu au moment du départ.

Grand-Prix d’Espagne de Formule 1 : le départ

C’est, à nouveau, sous un soleil de plomb que nous retrouvons la Formule 1 à Barcelone, pour le départ de la course. La question du jour étant de savoir si Red Bull sera en mesure de mettre en échec des Mercedes fébriles, lorsque les températures montent. A voir aussi, les performances des Racing Point, en embuscade. Les monoplaces se positionnent sur la grille de départ puis les feux s’éteignent, c’est parti ! Le poleman prend un bon envol. Au contraire de Bottas, débordé par Verstappen puis Stroll !!

Lewis s’échappe de suite, devant Max, Lance, Valtteri, Sergio, Alex, Carlos, Pierre, Charles et Lando. Ricciardo, 12ème, met la pression sur la Ferrari de Vettel. Mais Kvyat surprend la Renault ! Magnussen, comme à son habitude, a pris un bon départ, il est 14ème. Ocon est 16ème, juste devant Grosjean. Aux commandes, si le leader ne creuse plus d’écart sur son dauphin, le 3ème est déjà à 3 secondes. Et Bottas est bloqué derrière lui. Meilleur tour de Max Verstappen.

Après dix tours, le train-train de la F1 trouve son rythme

Et Valtteri passe finalement Lance ! Il compte 3,5s de retard. Pour le reste, le classement n’évolue pas. Nous nous orientons vers une course tranquille, à moins de soucis spécifiques avec les pneus. De son côté, LH44 est dans un faux rythme. Probablement une stratégie. En conséquence, son coéquipier devrait vite revenir sur la Red Bull Honda. Dix tours se sont écoulés et…il ne se passe rien ! Mais le tour suivant, le leader paraît accélérer, peut-être en vue d’un ravitaillement. Du coup, il creuse immédiatement l’écart. 8 dixièmes en un tour, face à Verstappen. Le no77, lui, pointe à 4 secondes.

13ème tour, nouveau record pour le Britannique. 2,8s d’avance, dorénavant. Et son coéquipier semble ne pas tenir le rythme. 16ème boucle, 4,1s séparent les deux premiers de ce Grand-Prix d’Espagne de Formule 1 2020. Bottas est à 6,5s. Stroll, à plus de 13s de la deuxième flèche d’argent. 18ème tour, Albon change de gommes, pour passer des durs. Il reprend la piste au 16ème rang. Pendant ce temps, Lewis continue son festival, il dispose de plus de 5,5s d’avance sur son meilleur rival.

Enfin un action, le tour suivant ! Ocon tente de déborder Raikkonen. Mais ça ne passe pas. Mais merci de nous réveiller !! Mais finalement, le Français passe en bout de ligne droite. Ce qui offre aussi une opportunité à Albon, qui dépasse à son tour. Prochain cible de la Renault, la Haas de Magnussen. Qui réalise une course plutôt bonne. A l’avant, Max perd du temps et se débat avec des gommes à la dérive. Il accuse maintenant 8 secondes de handicap. Le Néerlandais rentre dans son box !

Il repart en médiums. Et il reprend la piste devant les deux Racing Point. Gasly, Norris et Kvyat dans la voie des stands. Giovinazzi en fait autant. Au même titre que Raikkonen. Le leader dispose de dix secondes d’avantage sur son dauphin, désormais Bottas. 23ème boucle, Sainz change de pneus. Et Lewis Hamilton également.Arrêt raté en raison d’un soucis sur l’arrière gauche. Valtteri Bottas prend à son tour la direction de la pit-lane. Il ressort logiquement derrière la Red Bull.

Avec ce ravitaillement brouillon, le leader a perdu pas loin de deux secondes, au profit de Max. Au jeu des arrêts, Magnussen pointe au 9ème rang. Et il tient bon, face à la Renault d’Ocon. A la radio, Verstappen exprime son mécontentement face à la stratégie de son équipe. Pour sa part, Albon est bloqué derrière Ocon. Un sacrifice orchestré par Red Bull pour tester l’efficacité des pneus durs ? Gasly dans son box. Il repart au 13ème rang, derrière un wagon ralenti par Kevin. Tout cela vont perdre gros, face aux pilotes restés en piste.

Un mot sur les Ferrari, qui remontent tranquillement sur les Racing Point. Leclerc est 6ème, devant son coéquipier. Les deux hommes n’ont pas encore changé de gommes. Stroll marque enfin son arrêt, à la fin du 27ème tour. Il monte des médiums. Son coéquipier en fait de même, alors qu’Esteban parvient enfin à se défaire de la Haas. Ce dont profite à nouveau Albon. Puis Sainz. Le tour de trop pour le Danois, qui perd beaucoup de temps. Il rentre logiquement dans la pit-lane.

Perez et Vettel change de pneus et passent en tendres. De son côté, Hamilton souffre déjà de ses pneumatiques. Des cloques sont apparues. Ce qui permet à son poursuivant de revenir. Dépassement de Sainz sur Ocon. Leclerc s’est arrêté aussi, il est 12ème pour le moment. Sont encore attendues dans les stands, les Renault et Romain Grosjean. Ricciardo est 4ème, devant les Racing Point, qui se battent entre-elles.

Le ciel s’assombrit au loin

A la mi-course, Hamilton devant Verstappen, Bottas, Ricciardo, Stroll, Perez, Sainz, Albon, Ocon, Gasly, Norris, Leclerc, Kvyat, Vettel, Russell, Raikkonen, Giovinazzi, Magnussen, Grosjean, Latifi. A son tour, Gasly déborde Ocon, alors que de gros nuages noirs se rapprochent du circuit. Et ça chauffe entre Norris et Leclerc, le Monégasque tentant de passer la Mclaren. Esteban dans son box. Devant, Daniel s’est fait surprendre par Lance. La Renault va sans doute s’arrêter également. Ocon est maintenant en tendres. Et le radar des équipes annonce de la pluie…

Enfin, au 36ème tour, Daniel Ricciardo est dans les stands. A l’avant de la course, le meneur possède 5,6s d’avance sur son dauphin. Alors que Leclerc est en tête à queue ! Et visiblement, il ne parvient pas à repartir. Une casse moteur à priori. Safety-car ? Non. D’autan que le no16 est reparti. Mais il va abandonner. Charles est dans son box, les mécaniciens s’affairent. Albon change à nouveau de gommes et passe en médiums. Abandon de Leclerc. Le tour suivant, c’est le Néerlandais de chez Red Bull qui chausse les médiums.

A l’arrière, Magnussen se débarrasse de Giovinazzi. Le Danois est 14ème. Stroll et Gasly dans leur box. Par contre, la pluie semble se préciser. Norris marque son second arrêt. Perez reste en piste. Attend-il la pluie ? Raikkonen s’est également engouffré dans les stands. Daniil Kvyat aussi, dans le 46ème tour. Puis Giovinazzi. Notons qu’entre les Mercedes, il y a tout de même 16 secondes d’écart. Dur pour Valtteri, deuxième, qui compte 16,8s d’avance sur Verstappen.

Perez est quatrième suivi de Vette, Stroll, Sainz, Albon, Gasly, Norris. Le no77 change de pneus et monte des rouges. Ce qui redonne la deuxième place à la Red Bull. En revanche, Lewis Hamilton reste sur la piste pour le moment. D’ailleurs, il a refusé la stratégie de son équipe, qui souhaitait lui mettre des tendres. Pourtant, un tour plus tard, il obéit…Il ressort dans le trafic et en particulier, derrière une Red Bull. Verstappen est à dix secondes du leader. Annonce de la FIA, Perez sous investigation, pour ne pas avoir respecté le drapeau jaune.

54ème tour : pénalité pour Perez !

Côté Ferrari, la voiture rescapée va tenter de ne plus s’arrêter. Et toujours pas de pluie au 54ème tour, alors qu’elle était annoncée à partir du 50ème. Nouvelle investigation, pour Kvyat cette-fois. Encore pour un drapeau bleu. Et la pénalité tombe pour Perez, 5 secondes ! Ce dont pourrait bénéficier Vettel, actuellement 5ème. Sachant que l’autre Racing Point revient sur la Ferrari. Nous sommes à dix tours du but. 5 secondes également pour Kvyat.

57ème boucle, Stroll avale Vettel. Quelle tristesse d’observer la Scuderia dans une telle position…Ocon se défait de Magnussen dans le même tour. En tête, le no44 précède de plus de 14 secondes son opposant le plus véloce. Pour Bottas, plus d’espoir de revenir à la régulière. Derrière, Raikkonen passe Grosjean, à nouveau auteur d’une manoeuvre un peu limite. Kimi enchaîne et passe Russell. Il est 15ème, derrière le meilleur des petites équipes, Kevin Magnussen.

Nouveau dépassement, celui de Sainz, sur Vettel. Sa stratégie à un seul arrêt le met en difficulté mais l’objectif est de sauver un ou deux points. Nous sommes à six tours du but. Et alors que Grosjean sort au large après s’être fait débordé par Giovinazzi, Hamilton informe son stand que c’est lui qui a touché la pièce en question. Attention à une éventuelle crevaison. Iceman est dans un temps fort et dépasse la Haas qui le précédait.

On arrête une dernière fois le no77, qui va essayer de confirmer son meilleur tour en course.

  1. Hamilton
  2. Verstappen
  3. Bottas
  4. Stroll
  5. Perez
  6. Sainz
  7. Vettel
  8. Albon
  9. Gasly
  10. Norris
  11. Ricciardo
  12. Kvyat

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR