Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Kvyat lance la saison de Red Bull en Chine

Un week-end béni pour Red Bull, qui a commencé samedi lors des qualifications et cette seconde place obtenue par Daniel Ricciardo. Pour se terminer dimanche avec la troisième place synonyme de podium, glané, cette fois-ci, par le coéquipier de l’australien, Daniil Kvyat.

Décidément, Christian Horner et ses troupes avaient une bonne étoile sur le circuit de Shanghai. Mais c’est aussi le travail qui paie pour l’écurie autrichienne qui se cherchait en ce début d’année 2016. La journée de samedi a sonné le réveil de Red Bull avec la deuxième position de Daniel Ricciardo à l’issue de la Q3. Une qualification surprise, mais le pilote australien a su saisir l’opportunité laissée par les erreurs des monoplaces Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raïkkonen :

« Pour être honnête, en Q1, je ne pensais pas finir en si bonne position. L’équilibre n’était pas parfait, nous ne pensions pas pouvoir viser les premières places. Mais on a trouvé un peu plus de vitesse en Q3. Les pneus super-tendres sont très difficiles à gérer ici. On a mieux compris comment les gérer au fur et à mesure de la séance. C’est génial de me retrouver là (2e). »

Daniil Kvyat (Red Bull) : « savoir prendre des risques »

C’est dimanche que le week-end de Red Bull a vraiment pris de l’ampleur. Le départ osé de Daniil Kvyat, alors sixième sur la grille de départ, a contribué à aller chercher une troisième place qui sonne comme une victoire au sein de l’écurie autrichienne. Le pilote russe a pris tous les risques dans le premier virage du circuit de Shanghai qui, lui, n’a pas failli à sa réputation. Ce secteur a été le tournant de la course avec la percussion S.Vettel/K.Raïkkonen et D.Kvyat en a profité pour réaliser une manœuvre jugée dangereuse par le pilote allemand de la Scuderia Ferrari. Mais ce dépassement s’avère payant au final et c’est tout ce que retient le pilote Red Bull :

«J’ai vu l’espace à l’intérieur, c’est dur de voir toutes les voitures. C’est le genre de dépassement qui peut vous offrir le podium, il fallait le tenter. Il faut savoir prendre des risques. C’est la course !».

Au final, Daniel Ricciardo termine, lui, au pied du podium (4e). Red Bull s’intercale donc entre les monoplaces Ferrari (Vettel 2e, Raïkkonen 5e), un signe fort de la part de l’écurie de Christian Horner qui souhaite continuer à faire de l’ombre à la Scuderia ainsi qu’à Williams. Pour cause, le Team de Claire Williams a placé ses monoplaces aux sixième et dixième place, respectivement par l’intermédiaire de Felipe Massa et Valtteri Bottas.

https://twitter.com/redbullracing/status/722712373472010240

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR