Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Daniel Ricciardo, Renault n’en veut pas à Red Bull…

Renault F1 Team n’est pas rancunière. L’écurie française est même flattée par le refus de Red Bull de laisser Daniel Ricciardo piloter la RS18 à l’occasion des essais Pirelli d’Abu Dhabi ! Un geste très fair-play… non sans glisser une petite pique au passage !

Red Bull a peur ?

2018 s’est véritablement achevé avec les derniers essais pneumatiques Pirelli, à Abu Dhabi. L’occasion pour toutes les écuries de faire rouler leurs nouvelles recrues. Toutes ? Non ! Une équipe française s’est vue bloquée par un refus net venant tout droit d’Autriche. En effet, Red Bull a posé son veto concernant son ancien pilote Daniel Ricciardo. L’Australien pilotera pour le losange en 2019, pourtant il est resté sur la touche à Abu Dhabi et n’a pas encore touché à la monoplace française.

Une décision qui continue de contrarier Renault aujourd’hui. Interrogé par Motorsport, le directeur exécutif de l’équipe, Marcin Budkowski, préfère relativiser… et il en profite pour lancer une petite pique au taureau rouge.

Marcin Budkowski, directeur exécutif Renault F1 Team : « [Daniel Ricciardo] a fait du simulateur, il a parlé aux ingénieurs. C’est difficile quand vous ne pilotez pas la voiture. Nous aurions adoré le voir piloter à Abu Dhabi mais ça ne s’est pas fait. Sans pointer du doigt, le fait que cela ne s’est pas fait est plutôt flatteur. Cela veut dire que les autres ont peur de nous et ne veulent pas nous donner un avantage. »

Renault et Red Bull qui s’échangent des politesses, c’est loin d’être nouveau ! Depuis la transition au V6 hybride en 2014, Français et Autrichiens ont laissé de côté les 4 titres consécutifs acquis entre 2010 et 2013 et se déclarent une guerre plus ou moins froide. Visiblement, la hache n’est pas prête d’être enterrée en 2019.

Propos : Motorsport.com

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR