Le Mag Sport Auto

Formule 1 : des consignes conformes aux règles de Mercedes, pour Bottas

Si ce Grand-Prix de Formule 1 2019 était loin d’être passionnant en matière de dépassements entre les leaders, les radios des top team, elles, ont surchauffé…Et notamment chez Mercedes. En effet, alors que les deux pilotes étaient supposés se battre pour le titre, des consignes en défaveur de Valtteri ont été données. Et l’intéressé nous explique pourquoi cette dernière n’avait rien de choquante.

Singapour F1 : consignes prévues par le « règlement » Mercedes

Pendant le Grand-Prix de Singapour, au moment des ravitaillements, Valtteri Bottas a été contraint de réduire son rythme de manière drastique. Effectivement, pour retenir Alex Albon, l’écurie Mercedes a demandé au Finlandais de ralentir de près de 3 secondes au tour. L’idée, permettre à Lewis Hamilton de ne pas repartir derrière la Red Bull, après la stratégie ratée de l’étoile à 3 branches.

Evidemment, de l’extérieur, cela peut passer pour un choix visant à faire du Britannique le champion du monde 2010, avant le terme de l’échéance. Pourtant, selon Bottas, Mercedes n’a fait que respecter une règle fixée depuis plusieurs années. A savoir, donner toujours la priorité au pilote le mieux placé et qui s’est qualifié devant son coéquipier. D’après Bottas, la situation aurait été inversée dans le cas contraire.

Formule 1 : Bottas y croit encore…

« Eh bien, je le savais déjà à ce moment-là parce qu’il y a certaines règles que nous suivons. Avant l’arrêt, celui qui est mieux qualifié, celui qui est toujours devant avant les arrêts au stand, a toujours la priorité. Évidemment, vous pouvez choisir de raccourcir ou de rallonger. Il a choisi de rallonger, et ensuite c’était mon tour, c’est comme cela que ça se passe. Si j’avais été à fond et avait fait l’undercut, Albon l’aurait fait également. Donc je comprends totalement la position de l’écurie et je sais qu’il ferait la même chose la situation était inversée. Je m’assurerai que ce soit le cas en situation inverse, et j’ai confiance dans le fait que ce sera le cas ».

« Bien sûr, de l’extérieur, cela a l’air plutôt moche et de mon point de vue, c’est complètement contre son instinct de ralentir et de ne pas dépasser son équipier – ça n’a aucun sens. Mais c’est là, ce genre de règle, depuis je ne sais pas combien de temps au sein de l’écurie, au moins depuis que je suis arrivé. Mais ça marche dans les deux sens, ce n’est pas que pour Lewis, c’est dans les deux sens. Donc ça va ». (source Autosport)

Néanmoins, difficile d’imaginer que Mercedes passerait des consignes à un Lewis Hamilton afin qu’il baisse son rythme de 3 secondes au tour, pour laisser passer son coéquipier. Surtout sachant l’écart de points existant entre les deux hommes…Naïveté au jeu psychologique de la part de Valtteri, l’avenir nous le dira peut-être.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR