Le Mag Sport Auto

Formule 1 : envers et contre tous, Rosberg en faveur de la pénalité de Vettel

nico rosberg formule 1 rallycross

Comme il en a l’habitude depuis son retrait de la Formule 1, Nico Rosberg gère une chaîne Youtube. Sur cette dernière, l’Allemand commente régulièrement la F1 et ce qu’il s’y passe sur la piste. Et l’ex-pilote Mercedes n’a pas hésité à donner son point de vue après le Grand-Prix du Canada et la sanction donnée à Sebastian Vettel, justifiée selon lui.

Rosberg vs Vettel : le retour du fils de la vengeance !

Décidément, Nico Rosberg n’est pas tendre, lorsqu’il s’agit de juger son compatriote, Sebastian Vettel. L’an passé, déjà, le champion du monde avait critiqué ouvertement le pilote Ferrari après sa bévue du Grand-Prix d’Allemange puis, quasiment, à chaque fois que l’intéressé commettait une erreur. C’est donc tout naturellement qu’il s’en est pris, à nouveau, au rival de son ancien coéquipier. Car selon lui, la pénalité infligée était totalement méritée :

« La règle dit que quand vous sortez de la piste, il faut revenir de façon sûre. Donc Vettel a tiré tout droit et je pense qu’il pouvait facilement laisser un petit peu plus d’espace, surtout dans la dernière phase, après que Lewis a freiné. Il pouvait facilement laisser plus d’espace, mais ne l’a pas fait. Il est allé à droite, à droite, jusqu’au bout et n’a quasiment pas laissé de place à Lewis. Et donc Lewis l’a vu comme une situation dangereuse parce que Vettel serrait de plus en plus, donc il a dû lâcher. J‘ai regardé le ralenti beaucoup, beaucoup de fois. Lewis aurait été dans le mur s’il était resté là, parce qu’après Vettel a continué de se déplacer encore et encore, et c’était si serré que Lewis aurait touché Vettel ou le mur. Donc il est très, très clair que, malheureusement, il s’agissait bien d’un retour dangereux en piste. C’est la règle. Il faut revenir de façon sûre et c’est comme ça. Une pénalité est méritée dans ce cas ».

Une position qui peut se défendre si ce n’est que, dans le cas de Nico Rosberg, une réaction quelque peu « corporate » reste à considérer. Toujours est-il que le résident de Monaco va à l’encontre de nombreux autres ex-pilotes de Formule 1, choqués par la décision des commissaires, à l’image de Nigel Mansell ou encore, de Jenson Button.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR