Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Eric Boullier nommé directeur du GP de France

Formule 1 : Eric Boullier

Eric Boullier va diriger l’organisation du GP de France de Formule 1. Avec pour missions de faire revenir le spectacle et améliorer l’accès au circuit.

Eric Boullier est promu à la tête du Grand Prix de France de Formule 1. Un an après son arrivée dans l’organisation de la course, le Lavallois de 46 ans prend donc les rênes de l’évènement. A l’aube de la 4e édition (26-28 juin sur le circuit Paul-Ricard) le principal intéressé se dit fier de ses nouvelle fonctions :

« Je suis heureux et fier de m’impliquer davantage dans ce beau projet qu’est le Grand Prix de France de France de Formule 1. J’ai hâte de continuer à contribuer au succès de ce grand rendez-vous du sport automobile sur le territoire français. »

La Formule 1 manque de saveur au Paul-Ricard

Les défis à relever pour faire de cette épreuve à venir un succès sont toutefois nombreux. Principalement du côté du show en piste. On le sait, le Grand Prix de France manque de saveur. Cela étant du au tracé ne permettant pas beaucoup de dépassements. Ou alors uniquement en ligne droite, grâce au DRS.

Averti de ce problème, Eric Boullier tient évidemment a le régler. Pour ce faire, il a proposé des modifications du circuit en lui-même. Ces dernières étant désormais soumises à l’approbation de la FIA, ce qu’il détaille :

« Nous avons soumis des modifications sur la première partie du circuit, pour faire en sorte que les équipes viennent avec moins d’appuis aérodynamiques. Selon nos simulations, cela apporte un nouveau virage pour dépasser, et resserre le peloton. »

Les spectateurs sont au centre des préoccupations d’Eric Boullier

Autre point important, celui de l’accès des spectateurs au circuit. Rappelons en effet que la première édition, en 2018, avait été marquée par des bouchons cauchemardesques. L’accès étant problématique pour les spectateurs… comme pour les pilotes et dirigeants d’écurie !

Pour pallier le problème, l’organisation de l’épreuve avait alors mis en place un plan spécial en 2019. A l’aide de navettes, les blocages avaient été énormément réduits. D’autant que 35 000 spectateurs étaient restés chez eux. Faisant passer la fréquentation de 170 000 personnes à 135 000 sur le week-end. De quoi aider indirectement la circulation.

Malgré tout, Eric Boullier n’abdique pas et veut encore faire évoluer l’accès au circuit en 2020. L’ex-directeur de la compétition de McLaren assure que tout aura encore changé en juin prochain. Notamment grâce à la mise en place de TGV spéciaux depuis Paris jusqu’à Aix-en-Provence. Doublés de navettes permettant de limiter le nombre de voitures aux alentours du circuit.

Des éléments clés du succès de l’année passée, qui permettront peut-être de faire revenir le public. Notamment ceux de Charles Leclerc, qui possèdera une tribune à son nom lors de l’épreuve, du 26 au 28 juin prochain. Dans un autre registre, le circuit Paul-Ricard recrute en tout cas des commissaires pour le Grand Prix. Retrouvez également plus d’informations sur le calendrier 2020 du circuit ici.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR