Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Esteban Ocon, la clé des transferts

C’est un fait, cette année, Esteban Ocon est LE pilote au coeur du marché des transferts. Comment expliquer un tel engouement, subitement, alors que personne ne l’avait sauvé des eaux fin 2018 ? Probable que la communication Mercedes soit passée par là. Sans dénigrer pour autant le talent -bien réel- du tricolore.

Formule 1 : Transferts, Romain Grosjean déjà perdant ?

De la décision de Mercedes, dans les jours à venir, découleront de nombreux contrats et transferts, cette année. En effet, une fois que nous connaîtrons l’identité du coéquipier de Lewis Hamilton, les autres baquets s’attribueront en cascade. Dans le cas où Esteban Ocon signerait chez Mercedes, alors Valtteri Bottas deviendrait intéressant pour plusieurs équipes et notamment, Renault et Haas. Et si le Finlandais signait chez Renault alors « Hulk » irait sans doute trouver refuge dans l’équipe américaine. Sachant que le dindon de la farce sera probablement Romain Grosjean, quelle que soit la décision -en amont- de Mercedes. Car Kevin Magnussen dispose d’un contrat pour l’an prochain.

Transferts F1 : le jeu des chaises musicales

Car, si Bottas venait à conserver son volant, alors ce serait Ocon, la cible de Haas et de Renault. Et le jeu de chaises musicales qui s’en suivrait serait sans doute le même. Resterait néanmoins un option hypothétique pour Grosjean, Williams Racing. Seule équipe qui pourrait tirer profit de l’expérience de Romain. Pour le reste, il ne devrait pas y avoir de changements chez Ferrari, Racing Point voire, Alfa Romeo. Sachant que cette dernière choisirait de toute façon un pilote « filière » (Ferrari) si Giovinazzi était remercié. Même chose concernant les mouvements entre Red Bull et Toro Rosso.

Reste une question, pourquoi un intérêt aussi soudain pour Esteban Ocon ? En réalité, l’an passé, Renault et Mclaren avaient déjà fait part de leur intérêt à Toto Wolff. Sauf que la disponibilité subite de Daniel Ricciardo avait changé la donne. De plus, l’appartenance d’Esteban à la galaxie Mercedes avait fait peur à Mclaren. Car à Woking, on souhaitait miser sur le long terme.

Pierre Gasly à nouveau tourmenté par son patron

Toutefois, cette année, Renault se posant la question du renouvellement d’Hülkenberg (de plus en plus critique envers le losange), l’envie de faire rouler un jeune prometteur, Français qui plus est, refait surface. Concernant Haas, l’argument de Steiner est simple. Il considère qu’un pilote ayant fait jeu égal avec Verstappen avant la F1 doit disposer d’un talent similaire. Bien sûr, l’on imagine aussi que Toto Wolff et le management d’Esteban Ocon ont fait beaucoup de lobbing, comme le veut la tradition en Formule 1.

Quoiqu’il en soit et quelles que soient les motivations des patrons d’écuries, c’est certain, Esteban Ocon serait titulaire en Formule 1, en 2020.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR