Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Esteban Ocon, né sous la mauvaise étoile ? [Bilan 2018]

Malgré une nette progression par rapport à l’an passé et moins d’erreurs en piste, Esteban Ocon est « sans volant » à l’issue de cette saison 2018 ! Aujourd’hui, le pilote français, protégé de Mercedes, semble victime de son contrat le liant à l’étoile…

Ocon met Perez KO

En 2017, pour sa première saison complète en Formule 1, Esteban Ocon avait fait forte impression. Au sein de l’équipe Force India, il était confronté à l’expérimenté Sergio Perez. Et le pilote français était parvenu à tenir la cadence imposée par son équipier mexicain !

Cette année, le Français fait même mieux en surclassant Sergio Perez régulièrement. Sur la première partie de la saison, Esteban Ocon se positionne comme le fer de lance de Force India. Le numéro 31 prend un véritable ascendant psychologique sur Perez. Le Mexicain est devancé en qualifications ainsi qu’en course. Le matériel à disposition ne lui permet pas de jouer avec les « gros bras », toutefois Ocon signe deux sixièmes places à Monaco et en Autriche.

Malgré quelques coups d’éclat, le pilote a encore beaucoup à apprendre. Les départs semblent être le véritable point faible d’Esteban Ocon. Par trois fois il abandonne dans le premier tour, dans des incidents qui lui sont plus ou moins imputables. Et son accrochage avec Max Verstappen au Brésil, alors que le pilote français avait cruellement besoin d’un bon résultat, ne lui a pas fait une bonne publicité

Doublet effet Mercedes ?

La saison 2018 d’Esteban Ocon prend un tournant inattendu lors de la trêve estivale. Exsangue, Force India est proche de la banqueroute avant un rachat in-extremis par Lawrence Stroll, milliardaire canadien et père du pilote Williams Lance Stroll. Dès lors, Ocon n’est plus en odeur de sainteté dans son écurie. Celle-ci, passée sous contrôle canadien, prévoit d’ores et déjà de placer Stroll dans le baquet du Français.

Malgré des pourparlers engagés pendant l’été avec de nombreuses équipes, personne ne souhaite engager Esteban Ocon. Si l’on se fie aux différents directeurs, Ocon est avant tout freiné par son mentor Toto Wolff et Mercedes dans son ensemble ! Le Français est lié par contrat à la marque à l’étoile, qui lui a offert ses débuts en F1 en 2016 chez Manor et deux saisons au sein de l’équipe Force India.

Mais aujourd’hui, ce statut de pilote « Mercedes » lui ferme bon nombre de portes en Formule 1. Et le voilà condamné à manger son pain noir chez Mercedes-AMG, où il évoluera comme pilote d’essais en 2019. Malheureusement pour Esteban Ocon, son avenir ne semble pas réellement radieux. Tout comme Pascal Wehrlein avant lui, le pilote français doit rester au placard pendant une période indéfinie. Et pour ne pas arranger la situation, un nouveau pilote « Mercedes » aux dents longues fera ses débuts en F1 l’an prochain : George Russell.

Même s’il ne sera pas en piste, la concurrence sera bien rude pour Esteban Ocon en 2019.

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR