Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Et si Jean-Eric Vergne faisait son grand retour ?

Il est rare de voir des « come-backs » en Formule 1. Récemment, Brendon Hartley en a effectué un, dans un sens, en redevenant un pilote Red Bull via sa titularisation chez Toro Rosso. Le tout nouveau champion du monde de Formule E Jean-Eric Vergne peut-il lui aussi faire son retour en Formule 1 ? Selon les dernières rumeurs, c’est bien possible !

Une histoire « à la Hartley » pour Vergne ?

Souvenez-vous l’automne dernier… Toro Rosso n’avait pas eu le choix : entre le renvoi manu-militari de Daniil Kvyat et le prêt de Carlos Sainz, l’équipe sœur de Red Bull avait du piocher dans ses pilotes du Junior Team en titularisant coup sur coup Pierre Gasly et un certain Brendon Hartley ! Le Néo-Zélandais revient de loin : pilote du giron entre 2007 et 2013, il avait été par la suite lâché par le taureau rouge puis trouva refuge chez Porsche en endurance. Deux championnats du monde d’endurance et une victoire aux 24 heures au Mans plus tard, Hartley est rappelé par Red Bull pour combler les rangs chez Toro Rosso.

Cette histoire, cela pourrait être aussi celle de Jean-Eric Vergne ! Le pilote français, récemment sacré en Formule E, a connu les joies de la Formule 1 de 2012 à 2014. Chez Toro Rosso, Vergne était l’équipier de Ricciardo et loin d’être ridicule. Pourtant, c’est l’Australien qui fut titularisé dans l’équipe « A » fin 2013. Destin que connaîtra également Daniil Kvyat, nouvel équipier de Vergne, en 2014.

Red Bull : Gasly faute de mieux ?

2014 marque également la dernière année du Français en Formule 1. Depuis, un poste de pilote d’essais chez Ferrari, un volant puis un titre en Formule E et une nouvelle aventure avec Manor en endurance. Mais récemment, l’énorme agitation en Formule 1 est venue tout chambouler. Le départ de Daniel Ricciardo vers Renault Sport F1 a laissé une place de libre. Place qui aurait dû être prise par Carlos Sainz mais celui-ci a signé chez McLaren !

Red Bull est aujourd’hui dans une situation délicate. Qui pour épauler Max Verstappen ? Le choix le plus logique serait de faire appel à Pierre Gasly. Le pilote Toro Rosso a montré de belles choses cette année avec une quatrième place à Bahrein. Mais face à l’ogre Verstappen, pas sûr que le Français s’en sorte.

On connaît la politique du taureau rouge : privilégier les pilotes maison plutôt que de faire appel à des « étrangers ». Actuellement, seul Dan Ticktum, nouveau leader du championnat de F3 Europe peut convoiter le baquet de Toro Rosso, encore faut-il que ce dernier obtienne la superlicence, obligatoire pour courir en Formule 1 ! La solution serait-elle ailleurs ?

Récemment, Jean-Eric Vergne a confié à nos confrères de Crash.net avoir été approché par une équipe de F1, sans pour autant la nommer. Serait-ce Red Bull par l’intermédiaire de Toro Rosso ? Les observateurs ont commencé à spéculer sur un éventuel retour en Formule 1… Ce qui a agacé l’intéressé ! Le pilote français a été forcé de monter au créneau sur Twitter.

« Jean-Eric Vergne : « J’adore ces journalistes qui tirent des conclusions hâtives pour faire du clic… Pour être clair, je n’ai jamais dit que j’ai été contacté par Red Bull. Personnellement, je pense que c’est Pierre Gasly qui aura le baquet. »

Les prévisions du MagSportAuto

Ce tweet de Jean-Eric Vergne a le mérite d’être clair ! Si ce dernier effectue un come-back en Formule 1, il ne se fera pas dans la famille Red Bull. En ce qui concerne la saison 2019, Pierre Gasly est en pole position pour une promotion. Le Français a su se tenir loin des accrochages et des bacs à graviers, contrairement à son équipier Brendon Hartley. Le Néo-Zélandais pilote avec une épée de Damoclès au dessus du casque. Les responsables du management chez Red Bull ne sont pas des tendres et ont le renvoi facile.

Le line-up Toro Rosso pourrait donc être 100% neuf en 2019 ! Si Hartley n’est pas conservé, il sera probablement remplacé par Dan Ticktum. Et Red Bull pourrait faire une entorse à son « règlement » en alignant aux côtés de Ticktum un certain Lando Norris, alors prêté par McLaren ! Mais n’oublions pas Honda, motoriste de l’équipe, qui regorge de pilotes en formules de promotion…

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR