Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Ferrari en faveur du nouveau format de qualification

Une fois encore, les dirigeants de la Formule 1 souhaitent retoucher le format de qualifications. En dépit d’une modification relativement récente, rapidement abandonnée, un format inédit pourrait apparaître dès 2020. Certains sont contre et d’autres, pour, comme Mattia Binotto (Ferrari).

Des qualifications injustes pour les équipes de milieu de grille ?

A partir de 2020, un nouveau format de qualifications pourrait être validé. Il faudra, néanmoins, convaincre les écuries de milieu de grille, qui voient le principe en question d’un mauvais œil. Et pour cause, l’idée étant d’ajouter une Q4 qui verrait s’affronter les huit meilleurs pilotes pour le gain de la pole position. Principe qui réduirait le temps de roulage dans chaque phase et donc, supposément, mettrait les cadors d’avantage sous pression. Le but étant que des coups de théâtre viennent chambouler l’ordre établi, sur la grille de départ.

Sauf que, pour réaliser ces quatre sessions, il faudrait que les équipes gèrent particulièrement bien leurs pneus, dont le nombre est limité par le règlement. Aussi, les équipes de second plan seraient probablement pénalisées, lesquelles éprouvant plus de difficultés à tenir leurs gommes les plus tendres jusqu’à la dernière partie des qualifications. Une solution simple pourrait cependant émerger à savoir, augmenter le quota de pneus tendres alloués. A moins que ces équipes ne « grillent » tous leurs sets de pneumatiques tendres en qualifications ce qui pourrait, cette-fois, déplaire aux écuries du top 10.

De son côté, le Team Principal de la Scuderia Ferrari est favorable à ce nouveau format, après plusieurs simulations ayant donné satisfaction : « Nous avons déjà commencé les simulations. Il s’agit de quelque chose sur lequel nous planchons. Nous en avons également discuté à Londres et nous en avons reparlé à Bahreïn. Nous sommes favorables à son application à partir du moment où la simulation est bien faite et que nous sommes sûrs de ne pas créer de nouveaux problèmes. Nous attendons maintenant le dernier libellé, puis nous l’examinerons« .

Reste encore du travail, donc, pour rassurer la quasi-totalité des équipes sur ce format, encore fragile, sur le papier.

Liberty vise un 2ème Grand-Prix de Formule 1 en Chine

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR