Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Ferrari envisage d’autres victoires, en 2019

Très clairement, le temps fort de Ferrari -en matière de performance pure- est passé. En effet, la succession des courses de Spa Francorchamps et Monza était prévue comme fructueuse pour l’écurie italienne. Et heureusement, Charles Leclerc a concrétisé lors de ces deux rendez-vous. En profitant pour remporter ses deux premiers G.P en Formule 1. Néanmoins, pour Mattia Binotto, d’autres opportunités pourraient se présenter. Lesquelles ? L’Italien botte en touche.

Formule 1 : Ferrari dans le coup à Suzuka et Abu Dhabi ?

S’il est devenu très compliqué de réaliser des pronostics, en Formule 1, les qualités très spécifiques de la Ferrari (moteur puissant, faible appui aéro) permettent tout de même de la placer au sommet sur les circuits très rapides. Problème, des sept courses restantes, aucune ne correspond franchement aux caractéristiques de la monoplace rouge. Toutefois, Vettel et Leclerc ayant déjà réalisé de bonnes performances sur des tracés non-typés 100% Ferrari, l’espoir subsiste.

C’est, tout du moins, ce que veut croire Mattia Binotto : « Nous savions qu’il s’agissait de circuits sur lesquels nous pouvions être compétitifs. Ce n’était pas acquis, mais avec le besoin de puissance et les longues lignes droites, c’était important pour nous. C’est primordial pour nous de ne pas manquer toute autre opportunité comme nous l’avons fait durant la première partie de saison, et le fait d’avoir capitalisé sur les forces de notre voiture lors de ces deux Grands Prix nous rend très heureux. »

 » Mais qu’en sera-t-il pour les prochaines courses ? Je pense que ça peut être aussi bien que lors de la première partie de saison. Il y aura des Grands Prix comme on en a vu en Allemagne, au Canada, à Bahreïn, où nous pourrons peut-être être compétitifs. Et des Grands Prix où les faiblesses de notre voiture ne nous donneront pas la possibilité de jouer la victoire. Mais c’est difficile d’imaginer lesquels. Il est important pour nous de continuer à développer la voiture, de continuer à la comprendre, d’essayer d’avoir le meilleur équilibre, et de donner à nos pilotes les meilleures opportunités quand elles se présentent. Il y a des circuits comme le prochain où le moteur n’est peut-être pas très important ».

Comme le sous-entend Binotto, effectivement, l’épreuve de Singapour ne devrait pas sourire aux Ferrari. Par contre, sur des circuits comme Suzuka, Austin ou même, Abu Dhabi, certaines sections (les lignes droites) avantageront clairement Charles et Sebastian. Reste à définir à quel point et si cela suffira à battre les Mercedes voire, les Red Bull, attendues au Mexique et, justement, à Singapour…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR