Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Gasly défavorisé par son équipe, sous-entend « l’entourage »

Quelques heures après l’éviction choquante de Pierre Gasly de Red Bull Racing, les langues se délient. Ainsi, nos confrères d’ RMC Sport relayent des propos prétendument tenus par l’entourage du tricolore. De quoi entretenir la théorie du complot, pour celles et ceux qui y croient…

Formule 1 : Pierre Gasly sacrifié ?

Si la rétrogradation de Pierre Gasly de Red Bull vers Toro Rosso peut se comprendre, sportivement, les dessous de l’affaire rendent la situation plus controversée, pour l’équipe autrichienne. Tout d’abord, Helmut Marko comme Christian Horner n’ont pas tenu leur propre parole. En effet, les deux hommes avaient assuré que Pierre ne serait pas limogé en cours de saison. Promesse non-tenue, donc.

Puis, via RMC Sport, les proches de Pierre Gasly aurait déclaré que l’intéressé « n’ait pas été mis dans les meilleures conditions pour courir, du moins pas les mêmes que celles dont bénéficie son coéquipier Max Verstappen« . Chose qui n’étonnera pas grand monde, Daniel Ricciardo en tête. Car tout le monde a bien compris que, chez Red Bull, le prochain champion du monde devait être Max Verstappen. Question d’image, de marketing et de communication. Car la F1 reste un business, rappelons-le. Sans enlever au Néerlandais son talent qui est, lui, bien réel.

Toujours d’après cette source, Pierre aurait été victime d’une mauvaise relation avec ses ingénieurs. Reste à définir pourquoi et surtout, à cause de qui. Car, dans une telle situation, les deux parties peuvent facilement être incriminées. En effet, un jeune pilote n’a pas forcément les clés pour travailler efficacement avec un ingénieur, après une seule saison complète en F1. A l’inverse, un ingénieur peut ne pas apprécier un pilote, après avoir connu pendant plusieurs saisons un autre profil, d’avantage familier.

Quoiqu’il en soit, le Français disposera d’une dernière chance de convaincre, en obtenant de bons résultats avec Toro Rosso, d’ici la fin de l’année. A moins que son sort ne soit d’ores et déjà scellé. Auquel cas il aura tout le loisir de discuter de ces manoeuvres avec son nouveau coéquipier, Daniil Kvyat, lui-même victime du même type de sanction, par le passé…

6 Comments

  1. hirschfeld

    13 août 2019 at 15 h 10 min

    Alors, moi je veux bien qu’il ne soit pas traité comme Verstappen, m’enfin, sous-entendre par là que Gasly est capable d’aller plus vite que le batave, c’est on ne peut plus chauvin, car, il ne peut pas y avoir 8 dixième au tour juste pour une différence de traitement!
    Regardez chez Ferrari, Leclerc est considérer comme n°2, est-ce qu’il se fait laminé? Non
    De toute façon, on va en avoir le coeur net, si Albon se montre proche des performances de son coéquipier, cela voudra dire que Gasly était réellement trop lent!

    • Julien Barthet

      13 août 2019 at 15 h 34 min

      qui a sous-entendu que Gasly était plus rapide que Verstappen ?? Pas nous, en tout cas…Sinon nous l’aurions assumé en l’écrivant. Mais ce n’est pas le cas 😉

      • hirschfeld

        13 août 2019 at 15 h 57 min

        J’ai la sensation que votre article pourtant le sous-entend!
        Je cite: « Car tout le monde a bien que compris que, chez Red Bull, le prochain champion du monde devait être Verstappen. Question d’image, de marketing et de communication. Car la f1 reste un business rappelons-le. Sans enlever au néerlandais son talent qui est, lui, bien réel »
        C’est peu-être moi qui interprète mal et je devrais sans doute lire « littéralement », j’ai trouvé le « sans enlever son talent au néerlandais » un poil condescendent dans le contexte de l’article!

        • hirschfeld

          13 août 2019 at 16 h 01 min

          Je vous prie de m’excuser pour les quelques fautes d’orthographe et les mots manquant dans mes commentaires.

        • Julien Barthet

          13 août 2019 at 17 h 17 min

          Encore une fois, vous interprétez mal nos propos…Aucune condescendance envers Max Verstappen qui est clairement l’un des plus doués de sa génération.

  2. Eric

    13 août 2019 at 17 h 56 min

    je pense que le soucis de Gasly est qu’il est trop gentil , il est entré dans cette écurie avec trop d’humilité et il s’est fait bouffé. de plus il apparait clairement que les rapports avec ses ingénieurs et mécanos n’étaient pas parfait( pourquoi…). car a plusieurs reprises son ingénieur a fait modifier des réglages que Gasly avait demandés et qui fonctionnaient, pour des réglages bien moins performants( pourquoi….).
    j’espère que libéré de la machine a broyer Red Bull, il pourra redevenir lui même.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR