Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Le Grand Prix de Hongrie vu côté pneumatiques

Pirelli Motorsport

Ultime étape avant la pause estivale : la Hongrie. La première moitié de la saison 2017 vient de se terminer et le Grand Prix de Hongrie inaugure la cruciale deuxième partie de saison. Est-ce que les crevaisons de Silverstone referont leur apparition sur le Hungaroring ?

Hungaroring : Le choix de Pirelli

Avec ses fortes chaleurs et ses virages étroits, le Hungaroring est connu pour mener la vie dure aux pneumatiques. Pirelli a donc décidé de jouer la carte de la sécurité avec ses choix de pneumatiques. Comme en 2016, et pour la cinquième fois de l’année, Pirelli apportera le mélange suivant sur le circuit hongrois :

  • Le pneumatique P Zero medium « blanc ».
  • Le pneumatique P Zero tendre « jaune ».
  • Et le pneumatique P Zero supertendre « rouge ».

Le circuit

Le Hungaroring est un véritable tourniquet. Le circuit propose peu de lignes droites et le pneumatique est donc perpétuellement sollicité. Les monoplaces sont réglées pour privilégier l’accélération et l’adhérence en dépit de l’aérodynamique. Le caractère tortueux de la piste rend les dépassements très difficiles. Il sera donc capital de maîtriser l’exercice des qualifications pour avoir une course plus « tranquille ». Le Grand Prix se tient généralement fin juillet et les courses font partie des plus chaudes de la saison.

Le mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Le revêtement a été refait l’an passé avant le Grand Prix. Il sera intéressant d’observer les changements engendrés cette saison, désormais que l’asphalte est parvenu à maturité. Nous avions noté qu’il était plus lisse et d’une manière générale plus rapide que le précédent. Les sélections opérées par les équipes s’orientent davantage vers les tendres et super-tendres qui devraient, de ce fait, conditionner les stratégies. La Hongrie est l’endroit où les choix tactiques sont prépondérants, tant il est difficile de dépasser, et c’est pourquoi les données recueillies vendredi et samedi seront particulièrement importantes pour comprendre le comportement des monoplaces, désormais bien plus performantes que les précédentes. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR