Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Grosjean critique (encore) son équipe, le débordement de trop ?

romain grosjean

Une fois n’est pas coutume ! Après les qualifications ou plutôt, la Q1 de la séance qualificative du Grand-Prix d’Italie de Formule 1, Romain Grosjean en avait gros sur le coeur. Si bien que le tricolore a peut-être prononcé quelques mots de trop, alors que la direction de Haas est sur le point de choisir son tandem de pilotes, pour la saison prochaine…

Romain Grosjean saurait-il déjà qu’il ne restera pas chez Haas ?

D’un point de vue humain, l’agacement et même, l’énervement de Romain Grosjean peut se comprendre. Néanmoins, le fait que le tricolore critique régulièrement son équipe, dans les médias, ne joue clairement pas en sa faveur. Surtout qu’il y a de fortes chances qu’au moins l’un des deux pilotes Haas soit remercié d’ici la fin de l’année. Samedi dernier, après avoir échoué en Q1, le tricolore s’est plaint de réglages qui lui auraient été imposés par sa propre équipe.

Si tel est le cas, évidemment, cela est difficile à avaler. Mais peut-être aurait-il fallu en parler à huis-clos ? A moins que son but ne soit de susciter l’attention d’autres équipes (pour trouver un baquet en 2021 et ainsi, poursuivre sa carrière), en se dédouanant des mauvaises performances, lorsqu’il n’en est pas responsable ? Ce qui pourrait aussi vouloir dire que l’intéressé sait déjà qu’il ne restera pas chez Haas F1 l’an prochain…

grosjean romain grosjean

« Il y a deux choses qui me frustrent. J’ai un réglage d’aileron super léger, alors que Kevin (Magnussen) en a plus que moi, et il va plus vite que moi dans la ligne droite. J’aimerais qu’on m’explique comment c’est possible. On a aussi fait un changement de réglages avant la qualification, que je ne voulais pas, et la voiture était moins performante. Je suis très frustré car je pense qu’on pouvait vraiment entrer en Q2, sur un circuit qui ne nous est pas favorable. J’ai eu un bon rythme tout le week-end, et je n’aime pas qu’on fasse des choses qui ne fonctionnent pas en qualif’. C’est impossible de se mettre d’accord pour que ça passe bien au niveau du trafic. On a des pneus qui ont une fenêtre d’utilisation plus petite qu’une fenêtre de prison, et on a besoin de l’aspiration pour aller vite. La solution ce serait de nous lancer un par un, et d’avoir un seul tour pour signer un temps. »

Quoiqu’il en soit, en Q2 ou non, aucune des Haas ne sera capable de marquer des points aujourd’hui, sur un circuit aussi rapide que celui de Monza. Sauf énorme coup de théâtre. Alors, oui, dans ces conditions, la seule façon de s’illustrer au sein de l’équipe américaine reste de devancer son coéquipier. Chose que n’a pas réussi à réaliser Grosjean, d’où, aussi, sa frustration.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR