Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Grosjean, le retour du fils de la revanche ! En Allemagne…

Pour la seconde fois de la saison, Romain Grosjean a marqué des points, à l’issue du Grand-Prix d’Allemagne de Formule 1, après une course de qualité. Pourtant, après un départ moyen et une stratégie totalement ratée, le Français semblait s’orienter vers une nouvelle déception, sous le drapeau à damier…

Haas 100% responsable, cette-fois…mais sauvée par Romain, sur le fil !

Qualifié derrière son coéquipier et moins bien parti à l »extinction des feux, Romain Grosjean ne paraissait pas idéalement placé, dans ce Grand-prix d’Allemagne 2018, jusqu’à quelques tours de l’arrivée. En effet, alors que Kevin Magnussen caracolait au 5ème rang (puis au 6ème, après remontée d’Hamilton) sans véritable rival, le pilote tricolore payait probablement sa grande prudence dans les premiers tours. Qui le lui reprochera ? Car après avoir fait preuve de trop d’agressivité lors des précédentes courses, Romain rentrait dans le rang à Hockenheim, pour le bien de son équipe. Bien lui en a pris…

D’autant que, en restant plus mesuré qu’à son habitude, Grosjean finissait par revenir à la sixième place après être sorti des stands au-delà du top dix. En effet, après avoir commis une erreur en passant des gommes intermédiaires à ses deux pilotes, l’équipe Haas rappelait les deux hommes dans leur box quelques tours plus tard. Une grossière erreur qui semblait les sortir définitivement des points. Et dans le cas de Kevin, effectivement, sa course aux points s’arrêtait-là, lequel ayant perdu trop de temps aux stands, en patientant derrière la monoplace de son coéquipier.

En revanche, pour Romain, un véritable festival de dépassements réussis allait s’amorcer ! Bien aidé par ses gommes fraîches (plus adhérentes sur la piste humide), le pilote Haas revenait de la 11ème à la 6ème place en quelques tours, rang qu’il allait conserver sous le drapeau à damier. Outre sa belle prestation personnelle, Grosjean sauvait, au passage, la course de l’écurie américaine, laquelle ne perdant finalement que deux points sur Renault. Compte-tenu des circonstances, il y avait de quoi être satisfait.

Alors, bien sûr, ne nous emballons pas trop. Car, déjà, en Autriche, l’intéressé avait réalisé un brillant parcours avant de retomber dans ses travers, lors du Grand-Prix suivant. Mais, sous réserve qu’il poursuive son championnat avec la prudence qui était la sienne à Hockenheim (conjuguée à un véritable sens de l’ attaque, mais au moment opportun), il pourrait encore sauver son baquet chez Haas F1. D’autant que les candidats de qualité ne sont pas si nombreux, du moins pour l’heure, la majorité des pilotes disponibles se concentrant sur Renault, Force India ou Mclaren.

Souhaitons donc que ce deuxième retour en forme cette année soit le bon et qu’il ne soit pas trop tard !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR