Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Grosjean n’est pas encore tiré d’affaire chez Haas

Si, sur l’ensemble d’une carrière, les erreurs commises par Romain Grosjean en 2018 paraîtront sans doute insignifiantes, le traumatisme généré chez ses employeurs paraît tenace. Car, en dépit de sa belle série de courses cette année, Gunther Steiner n’a, semble-t-il, pas encore retrouvé la confiance totale en son pilote.

Romain Grosjean : plus le droit à la moindre erreur ?

Alors que Romain Grosjean pouvait peut-être espérer être reconduit chez Haas, après les annonces de Ferrari et Sauber à l’égard de Raikkonen et Leclerc, dans les faits, il n’en est rien. Récemment interrogé au sujet des performances et de l’avenir de son pilote, le Team Principal de l’écurie américaine est resté sur la réserve en précisant que Romain devait maintenir son niveau de jeu actuel, sous-entendu, pour conserver son baquet l’an prochain :

« Les courses comme celle-là [Le GP d’Italie], c’est ce que fait Romain en temps normal. Ce qu’il nous faut, c’est qu’il se maintienne à ce niveau sans avoir des hauts et des bas, sans fluctuation. Ça fluctue toujours, mais il faut éviter que ce soit trop. Je pense qu’il se débrouille très bien en ce moment. »

En d’autres termes, Romain Grosjean est toujours sous observation de ses patrons, lesquels ne semblant pas pressés d’officialiser leurs deux pilotes. Il faut dire que, compte-tenu de la physionomie actuelle du plateau, Haas se retrouve en position de force avec plusieurs pilotes attractifs désireux de rejoindre cette bonne équipe. D’ailleurs, Kevin Magnussen n’a, lui non plus, pas encore été confirmé. Tout en sachant que Ferrari pousse fort pour imposer Giovinazzi, tandis que Steiner n’a pas totalement rejeté l’idée de l’engagement d’un Esteban Ocon. D’autres pistes existent comme Stoffel Vandoorne, pour ne citer que lui.

Concernant Grosjean, il semble désormais acquis que la moindre nouvelle erreur (en qualifications ou en course) le dirigerait définitivement vers la porte de sortie. Dur, dur pour le Français, qui doit subir, à l’heure actuelle, une pression phénoménale…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR