Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Grosjean pessimiste avant le GP d’Espagne 2019

Cette saison, l’écurie Haas F1 dispose, peut-être, de la meilleure monoplace de son histoire. Sauf que, en termes de résultats, cela ne se vérifie pas. La faute à un problème chronique de mise en température des gommes.
Pourtant, par le passé, c’est précisément dans de domaine que la formation américaine excellait, d’où de bons résultats dans évolutions régulières, en comparaison avec la concurrence. Alors, à quoi s’attendre avant Barcelone ? Romain Grosjean ne semble que modérément optimiste…

Haas de retour à Barcelone puis…plus rien !?

En Espagne, d’ici la fin de la semaine, Haas F1 apportera des évolutions. Ce qui inspire à Romain Grosjean un double discours. Car, d’un côté, le tricolore déclare que si les problèmes de pneus venaient à persister, ces améliorations n’apporteraient finalement pas grand chose : « C’est une assez grosse [mise à jour], et j’espère que cela va aider, mais si nous ne mettons pas les pneus dans la bonne fenêtre, cela ne fonctionnera pas« .

Mais de l’autre, le Français sait qu’avec les températures plus élevées à Barcelone, la Haas pourrait retrouver de sa superbe. Car, ce sont avant tout les températures fraîches qui posent problème à la monoplace en question. Du coup, Grosjean affiche un certain optimisme, mais uniquement pour cette course ibérique : « Il pourrait faire si chaud à Barcelone que cela devrait aller« .

Par contre, Romain fait preuve de pessimisme quant aux courses suivantes c’est à dire, Monaco et Montréal. Des tracés sur lesquels, effectivement, les températures devraient être plutôt basses. Le tricolore poursuit : « Mais ensuite viennent le Canada et Monaco« . « Et sur le tracé en ville de Monaco nous pourrions être dans la même situation qu’à Bakou c’est à dire, à nouveau en grandes difficultés, si nous ne trouvons pas de solutions aux problèmes ».

Défaitiste, Romain Grosjean ? Difficile à dire sachant qu’ il dispose probablement d’informations dont nous n’avons pas vent. Alors, peut-être que le problème rencontré par la Haas est récurrent, si bien que Kevin Magnussen et son coéquipier auront peut-être à miser sur des Grand-Prix comme celui d’Espagne ou de Hongrie pour signer de bons résultats cette année. Par contre, concernant l’objectif de quatrième place au championnat des constructeurs, l’affaire ne paraît pas bien engagée…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR