Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Haas, des signes de lassitude face au cas Grosjean

Alors qu’il affichait jusqu’ici un soutien sans faille à son pilote, Gunther Steiner a montré quelques signes de lassitude, lors du dernier Grand-Prix de Formule 1, en Angleterre. Car, c’est à nouveau suite à une action de Romain Grosjean que l’écurie Haas a perdu de gros points, en Grande Bretagne.

Romain Grosjean face à son destin

Loin de nous l’idée de nous acharner sur Romain Grosjean mais il est vrai que, plus la saison progresse, plus il devient difficile de le défendre. A-t-il fait appel à un préparateur mental digne de ce nom pour améliorer sa situation sportive en Formule 1 ? Les derniers événements (sortie en libres 1, contact avec Magnussen, puis avec Sainz) pourraient laisser penser que non mais son attitude a néanmoins changé, ces derniers jours, ce qui pourrait constituer un signe encourageant concernant son avenir dans la catégorie reine.

Mais c’est principalement son rapport avec ce qu’il considère comme de la malchance (que la science de la psychologie réfute, quasiment systématiquement) qui pose problème. Car, au lieu de considérer que la réussite comme la « malchance » s’attirent mentalement, il semble conserver une position rétrograde sur le sujet, pensant être victime du mauvais sort. Et bien son patron vient, lui aussi, de mettre du plomb dans l’aide dans la « défense » de son pilote, tout en déclarant que la limite serait bientôt atteinte, de son côté :

« Je n’appellerais pas cela de la malchance. Cela devient frustrant. Nous espérons tous, pour lui, que les choses s’amélioreront, et maintenant nous revoilà empêtrés dans une mauvaise situation dont il faut de nouveau sortir. Nous en sortirons, c’est beaucoup de travail, mais ce travail devrait être fait pour marquer des points et non pour sortir la tête de l’eau. Nous devrions atteindre notre vitesse de croisière mais, au lieu de cela, nous utilisons beaucoup d’énergie sortir, à nouveau, de cette mauvaise passe. On court toujours derrière quelque chose au lieu d’aller vraiment de l’avant. »

« Je ne sais pas où sera la limite, je n’y suis pas encore. Mais à un certain moment, comme je l’ai déjà dit, nous devrons arrêter de perdre des points. Et c’est là que se situera ma limite. Nous ne pouvons pas continuer comme cela. Nous sommes à la moitié de la saison et nous avons perdu beaucoup de points à cause de nos propres erreurs. Et ce n’est pas acceptable. »

Un contrat 2019 loin d’être acquis…

Les propos de Gunther Steiner en disent long sur la situation de l‘équipe Haas, qui avait déjà perdu beaucoup de points en raison d’erreurs de l’équipe et/ou de problèmes de fiabilité. S’ajoute à cela les sorties de Romain. Un cumul d’ennuis qui a très certainement empêché l’écurie américaine de s’accaparer la quatrième place du classement des constructeurs. Alors bien sûr, les victoires comme les défaites se partagent en équipe. Et la Direction de Haas en est bien consciente. Néanmoins, si la situation du pilote Français commençait à impacter son coéquipier (comme à Silverstone), l’intéressé se retrouverait rapidement isolé au sein de sa propre formation.

Steiner l’a dit, en Grande Bretagne, il faut que Romain comprenne que sa monoplace est suffisamment rapide pour qu’il ne se sente pas obligé d’aller au-delà des limites. En clair, Grosjean doit piloter au maximum sans prendre de risques inutiles. Le pilote Haas court-il avec cette idée dans la tête ou avec celle de se faire repérer par une écurie plus performante ? Car cette dernière option pourrait expliquer cette pression surdimensionnée que semble s’infliger le tricolore, chaque week-end.

Il reste, néanmoins, encore quelques courses à Romain pour, enfin, inverser la tendance et cette-fois, durablement. Dans le cas contraire, il semble évident que Haas ne renouvellera pas son contrat…Et reste à déterminer si, chez Haas, on ne pense pas déjà à un remplacement précoce, c’est à dire avant le terme du championnat 2018.

One Comment

  1. Chalus

    15 juillet 2018 at 10 h 55 min

    Il faut arrêter avec ce pilote la faute ne vient jamais de lui.il n’a jamais été un grand pilote.pretentieux ,imbu de lui même. Les journalistes français n’arrête pas de casser du sucre sur le dos de Kevin mais lui au moin ramène des point il faut que haas le change.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR