Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Haas ne craint pas d’être relégué par Ferrari

Alors que l’écurie Sauber est maintenant, officiellement, un satellite de la Scuderia Ferrari en Formule 1, il n’est pas superflu de se poser la question du statut de Haas F1. Un temps étroitement liée à l’équipe italienne, la formation américaine va-t-elle payer le prix fort, pour avoir refusé d’endosser le rôle de Junior Team ?

Haas F1 : même pas peur !

Günther Steiner a un caractère bien trempé, que l’on apprécie le Team Principal de Haas F1 ou pas. L’intéressé fait aussi, généralement, preuve d’une franchise implacable. Alors l’on imagine que, lorsque ce dernier a renvoyé Ferrari dans les cordes pour conserver l’indépendance de son équipe, il n’a probablement pas fait usage de ces pincettes dont n’importe qui d’autre aurait fait usage, dans pareille situation.

Pourtant, Steiner n’a aucun doute sur le fait que son partenaire moteur lui délivrera strictement les mêmes prestations que précédemment, malgré la prise de pouvoir de Ferrari -via Alfa Romeo- chez Sauber. Car, comme chacun le sait, les ex-monoplaces suisses sont également motorisées par le V6 hybride transalpin.

« Nous avons une relation très solide, à la fois techniquement, humainement et financièrement. Cette relation a commencé avant même l’entrée de l’équipe et a donc pris presque cinq ans. Ils nous respectent et nous les respectons. « Nous ne voyons rien de négatif« , précise Steiner. « Je n’ai aucune influence et je ne veux pas influencer Alfa, nous sommes heureux de ce que nous obtenons d’eux »

Pour mémoire, la Direction de Ferrari avait proposé à Haas de devenir son écurie satellite (sous Alfa Romeo voire, Maserati) à condition que l’équipe de Maranello dispose d’un droit de regard sur le recrutement des pilotes (Ferrari Academy oblige). Chose que l’encadrement de l’écurie US avait refusé…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR