Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Hamilton et Mercedes piègent Verstappen et Red Bull

Superbe victoire de Mercedes, en Hongrie, après une stratégie particulièrement audacieuse. Mais pour réussir ce pari, encore fallait-il disposer d’un pilote exceptionnel. Lewis Hamilton s’impose et enfonce le clou au championnat, après la dérive de Valtteri Bottas. Vettel s’offre un nouveau podium, avec Ferrari.

Grand-Prix de Hongrie : départ chaotique pour Bottas

Le circuit de l’ Hungaroring, théâtre du Grand-Prix de Hongrie de Formule 1 2019, ne devrait pas être perturbé par la pluie. En effet, c’est sous un soleil de plomb que la grille de départ prend place, peu avant le départ de la course. 15H10, Il est temps de lâcher les fauves. Les feux passent au vert et le poleman réussit son envol. En revanche, Bottas loupe son freinage et perd l’avantage sur Hamilton. Un contact a eu lieu entre les Mercedes ! Valtteri se fait passer, dans la foulée, par Leclerc.

Valtteri reste en piste mais Vettel le passe à son tour ! La no77 est très lente, son équipe aurait du immédiatement le faire rentrer aux stands…Devant, Verstappen compte déjà deux secondes d’avance. Plus loin, Grosjean a perdu une place, Magnussen, deux. Pour sa part, Russell confirme le retour en forme de Williams. L’Anglais pointe à une encourageante 14ème place.

De son côté, Pierre Gasly a totalement loupé son début de course. Alors qu’il était 6ème sur la grille, le voilà 9ème, juste devant son compatriote. Raikkonen est 8ème, derrière Sainz et Norris. Les Mclaren restent dans le rythme de Bottas, qui perd beaucoup de temps sur les leaders. Il pointe à 13 secondes de Max. Trop de pression, pour Valtteri, à l’heure du choix de Mercedes, pour l’an prochain ? Une chose est sûre, le Finlandais n’a pas marqué de points auprès de ses employeurs, après cette erreur. Sachant qu’il s’est également frotté à Leclerc…Mais c’est le Monégasque, qui en est responsable, cette-fois.

Fin du 5ème tour, Bottas s’arrête enfin. Logiquement, c’est très long. Il a sans aucun doute perdu toute chance de figurer sur le podium. Pire, il va perdre, encore, de gros points sur Hamilton, au classement des pilotes. La Mercedes blessée est maintenant dernière de cette course…A l’avant, seul Lewis semble capable de suivre le rythme de la Red Bull. Car, après 8 tours, Leclerc pointe à 8 secondes, soit une perte d’une seconde au tour. 12ème tour, enfin un dépassement, celui de Magnussen sur Russell. La Williams est maintenant menacée par la Renault de Ricciardo.

Mais l’Australien prend vite l’avantage, au même titre que Bottas. Les deux hommes sont respectivement 15ème et 16ème. En tête, le leader conserve 2 secondes d’avancer sur son dauphin. 3ème, Leclerc compte 13 secondes d’écart. 18ème boucle, Russell et Stroll changent de pneus. Derrière Romain, classé 9ème, un train-train se forme avec, dans l’ordre, Hülkenberg, Perez, Albon, Kvyat et, bientôt, Magnussen. Superbe passe d’armes entre les Toro Rosso, côte à côte pendant 3 virages, successivement ! Le Russe passe finalement après une sortie au large de son coéquipier.

19ème tour, Perez s’arrête pour changer de gommes. Pour les hommes de tête, les choses se précisent. En signant meilleur tour sur meilleur tour, la no44 revient sur la RB15 Honda. Alors que Grosjean passe par son stand pour ressortir au 16ème rang. Aux commandes, Verstappen commence à souffrir avec ses pneumatiques. Et dans le 25ème tour, il rentre ! Pour chausser des gommes dures. Il repart 2ème. Ce qui en dit long sur la performance des Ferrari…

Le Néerlandais tombe sur du trafic. Ce qui pourrait profiter à Hamilton. Mais Max réalise d’excellents chronos. Pourtant, la Mercedes reste en piste. Sans doute afin de disposer de gommes plus fraîches que celles de son adversaire, en fin de course. 27ème tour, c’est Leclerc qui s’engouffre dans la pit-lane. Vettel est provisoirement 3ème. 29ème tour, Norris, Gasly et Albon sont aux stands. Et ils repartent devant Grosjean. Mauvaise pioche pour Haas.

Raikkonen et Sainz passent aussi en pneus durs, le tour suivant. Pour sa part, Lando est ressorti derrière Ricciardo, lui-même bloqué par Magnussen. Pas de réussite, non plus, pour la Mclaren. Idem concernant Bottas, ralenti par le trio en question. Et Hamilton s’arrête enfin, dans le 31ème tour. Un arrêt très lent. Mais nous sommes à mi-course. 6 secondes d’avance, maintenant, pour le leader.

Au jeu des ravitaillements, Hülkenberg pointe au 6ème rang…avant de se faire déborder par Gasly. A noter aussi, le dépassement de Norris et Bottas sur Ricciardo. Puis Lando se paye Kevin, accédant ainsi au 9ème rang. Pendant ce temps, Hamilton revient fort sur Verstappen. Bottas se défait lui aussi de Magnussen. Devant, Lewis a fait la jonction ! Avec les gommes « hard », la flèche d’argent vole littéralement. Mais dépasser, sur l’ Hungaroring, n’est pas chose facile. Surtout lorsque la proie se nomme Max.

Arrêt aux stands pour Hülkenberg. Bottas est désormais 9ème, devant Magnussen, qui ne s’est pas encore arrêté. Superbe manoeuvre de Lewis qui passe Max…avant de sortir trop large ! Le duel attendu a bien lieu. Magnussen dans les stands. Vettel en fait de même. L’Allemand chausse des tendres mais Ferrari loupe son arrêt. Il reprend la piste au 4ème rang. Depuis sa petite sortie, la Mercedes manque de rythme, derrière la Red Bull.

Chez Haas, on finit par apprendre de ses erreurs. Grosjean laisse passer Magnussen, nettement plus rapide en pneus tendres. En tête, Max perd malgré tout du terrain sur Lewis. Sachant que la RB15 prend un tour, prochainement, à l’autre Mercedes…L’ingénieur de Valtteri lui indique que « Lewis est dans la boite de Max« …Mais le Finlandais laisse passer le Néerlandais. Ce dernier demande d’ailleurs plus de puissance. Ce à quoi son ingénieur lui répond « tu as déjà toute la puissance« …

Le coup de poker (gagnant) de Mercedes

Et alors que Hamilton rejoint Verstappen en tête, le classement est le suivant, après 46 boucles. Verstappen, Hamilton, Leclerc, Vettel, Sainz, Gasly, Raikkonen, Norris, Bottas et Ricciardo. Bottas s’arrête une seconde fois, dans le 48ème tour. Il repart en médiums. Cela permet à Kvyat d’entrer dans les points. De même que Perez, 9ème, après l’arrêt de Ricciardo. Incroyable !! Hamilton dans les stands !! Quel prise de risque…

Il reprend la piste au second rang. Voyons maintenant quel sera son rythme. Car s’il remonte rapidement, il pourrait ne faire qu’une bouchée de Max. Sachant que ce dernier, s’il s’arrête, perdra la tête de la course…Dans le 50ème tour, Valtteri passe Alex, pour le gain de la 11ème place. Puis il se débarrasse de Daniil, un tour plus tard. Voilà le Finlandais dans les points. 52ème tour, Romain abandonne. Au même moment, Bottas passe 9ème, en débordant Perez.

Plus que 16 secondes de retard pour Hamilton, sur Verstappen. Sachant que, même dans le cas ou le pari s’avérerait perdant, l’Anglais récupérerait sans doute le point du meilleur tour. Ce qui n’était pas assuré sans cet arrêt imprévu. A neuf tours du but, Hamilton compte 11 secondes de retard. Pour l’heure, le pari paraît perdant…ce qui laisserait de gros regrets à Lewis !

Hamilton vs Verstappen : le duel, enfin !

A six tours du but, seules 3 grosses secondes séparent les deux hommes. Pendant ce temps, Valtteri passe Lando pour la 8ème place. 65ème tour, la Mercedes est dans la boite de la Red Bull. 67ème tour, Lewis passe ! Quelle maestria de la part du responsable de la stratégie ! Sans enlever à Lewis ses qualités de pilote.  Suite à ce dépassement, Max rentre aux stands. Ses pneus sont à l’agonie. Il repart en tendres, sans doute pour récupérer le point du meilleur tour. Entre les Ferrari, ce n’est pas terminé. Sebastian Vettel passe son coéquipier et s’offre un nouveau podium au passage.

Lewis Hamilton s’impose donc en Hongrie, une victoire pleinement méritée, avec l’aide de son stratège. De quoi faire le break, au championnat. Derrière, le constat est très amer pour Ferrari, qui se contente des 3èmes et 4ème places, bien loin des débats. Beau résultat de Carlos Sainz, qui offre la cinquième place à Mclaren, devant Pierre Gasly.

  1. Hamilton
  2. Verstappen (m.t)
  3. Vettel
  4. Leclerc
  5. Sainz
  6. Gasly
  7. Raikkonen
  8. Bottas
  9. Norris
  10. Albon

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR