Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Hamilton, l’exploit, à deux doigts du titre ! Màj

hamilton formule 1

Très belle victoire de Lewis Hamilton, au GP du Mexique de Formule 1 2019. En tentant une stratégie osée, Mercedes avait mis son pilote en grande difficulté, avec des gommes très usées en fin de course. Mais impossible n’est pas Hamilton, qui s’impose avec brio devant un non moins excellent Sebastian Vettel. Bottas complète le podium.

Formule 1, le départ : Hamilton et Verstappen au contact

Après une qualification mouvementée et le déclassement de Max Verstappen, le départ du Grand-Prix du Mexique de Formule 1 2019 s’annonce palpitant ! Car, nous l’imaginons, le Néerlandais doit être frustré de sa quatrième place, lui qui avait signé à deux reprises le meilleur temps. Va-t-il tout tenter dès le premier freinage ? Hamilton, 3ème, profitera-t-il de sa position avantageuse pour prendre les commandes ? Réponse dans quelques secondes.

Après un tour de chauffe sans encombres, les pilotes prennent leurs places respectives sur la grille de départ. Les feux passent au vert et le poleman, Charles Leclerc réussit son envol alors qu’Hamilton et Verstappen se touchent ! Albon est 3ème, derrière les Ferrari ! Bel manoeuvre de Sainz, 4ème, qui passe Hamilton. La voiture de sécurité virtuelle est de sortie. Quel départ ! Leclerc mène donc devant Vettel, Albon, Sainz, Hamilton, Norris, Bottas, Verstappen, Kvyat, Gasly. A noter, un contact entre les Ferrari, après une erreur du leader.

Et c’est reparti. L’incident du départ entre Vettel et Hamilton est pris en considération par les commissaires. Car l’Allemand a légèrement tassé l’Anglais dans la ligne droite. Au même moment, le no44 passe la Mclaren et récupère ainsi le 4ème rang. Autre dépassement, de Verstappen sur Bottas, et aux forceps ! Mais Valtteri repasse en lui signifiant son mécontentement.

Puis Verstappen sort de la piste, crevaison ! La RB15 a touché la Mercedes lors du dépassement du Néerlandais. Meilleur tour pour Hamilton, qui revient fort sur Albon. Un premier podium pour la seconde Red Bull, cette année ? 6ème tour, Bottas déborde Norris, pendant que Max passe à son stand. Perez remonte également. Il se défait de Gasly, pour le gain de la 9ème place.

Message de la direction de course, pas d’enquête après le fait de course entre Lewis et Sebastian, au départ. 8ème tour, la Mercedes no77 déborde Carlos Sainz. Pour sa part, Ricciardo pénètre dans les points après une manoeuvre sur Pierre Gasly. Puis Sergio revient dans le sillage de Kvyat. Puis le passe, dans le 10ème tour. De son côté, Hamilton est revenu dans l’aileron d’Albon. Arrêt aux stands pour Daniil.

Devant, les Ferrari ne creusent pas l’écart sur le duo Red Bull/Mercedes. Alors que Bottas revient lentement sur ce quatuor. Et Alex est maintenant dans l’aspiration de la Ferrari no5 ! 13ème tour, Lando change de gommes. Il passe en pneus durs. Et il s’arrête à la sortie des stands, une roue a été mal fixée…Cela offre la 10ème place provisoire à Stroll, désormais derrière les deux Renault.

Albon s’arrête, Leclerc couvre…une erreur ?

Intéressons-nous à Verstappen, avant-dernier mais le plus rapide en piste, actuellement. Albon dans la voie des stands, le Thaïlandais marquera deux arrêts. Et à sa sortie, il perd du temps derrière la Mclaren de Sainz. Il perd un temps considérable, mauvaise pioche alors que son équipe tentait l’under-cut. Leclerc couvre la stratégie Red Bull en changeant de gommes également.

Il reprend la piste avec 8 secondes d’avance sur la Red Bull, Alex a perdu très gros. Le trio de tête est maintenant composé, dans l’ordre, de Vettel, Hamilton et Bottas. Ces trois-là ne s’arrêteront qu’une fois, en principe. Compte-tenu de sa stratégie agressive, Leclerc doit attaquer fort, ce qu’il fait en signant le meilleur tour en course. Le nouveau leader, Sebastian, compte 1,9s d’avance sur Lewis. Valtteri, lui, pointe à 7 secondes de son coéquipier, dans le 20ème tour.

Catastrophe dans le stand Alfa Romeo, la monoplace de Giovinazzi a failli partir sans la roue arrière droite ! Incident récupéré in-extremis mais le temps perdu ne se rattrapera pas. Surprise côté Mercedes, Hamilton passe dans son stand ! Par contre, Vettel reste en piste, alors qu’il était supposé s’arrêter lui aussi. Changement de plan, pour la Scuderia, qui risquait de perdre une place en changeant de gommes à ce stade-là de la course. En pneus durs, la no44 est la plus rapide en piste.

38ème tour, le leader change de pneus

A ce stade du Grand-Prix, c’est Lewis Hamilton qui semble dans la meilleure position. Le cap de la mi-course est quasiment passé. Vettel est toujours leader, suivi de Bottas, Leclerc, Hamilton, Albon, Ricciardo, Stroll, Perez, Kvyat et Verstappen. Terrible en tête de course, Sebastian perd énormément de temps derrière Gasly et Sainz, en pleine bagarre. Une pénalité, à l’encontre du tricolore, va sans doute tomber. Voilà qui précipite Bottas dans les stands !

Logiquement, Ferrari appelle Vettel, qui s’engouffre dans la voie des stands également. Et ça repart en gommes dures. Il ressort derrière Alex Albon. Leclerc est donc aux commandes, mais il doit encore s’arrêter. Ce qui offrira le leadership à Hamilton. Mais il serait surprenant que le no44 puisse tenir avec ses pneus, face à ses adversaires. Suspense…

42ème tour, Verstappen déborde Perez. Le Néerlandais est 7ème de la course. Un tour plus tard, Leclerc rentre aux stands mais Ferrari loupe son arrêt…Il reprend la piste au 5ème rang. La roue arrière droite a posé problème, semble-t-il. Hamilton est donc en tête, comme prévu. Mais Sebastian n’est qu’à 3 secondes, l’Allemand semble bien parti pour gagner. Sachant qu’Albon, second, marque à son tour son arrêt. Il ressort 5ème, derrière Leclerc.

A noter, à la 6ème place, la course exceptionnelle de Daniel Ricciardo, auteur d’un très long relais en pneus durs. 48 tours sans marquer d’arrêt, impressionnant. 50ème tour, le chasseur est revenu dans le sillage du leader. Cela se précise, pour la Scuderia. Le tour suivant, la Renault no3 change enfin de gommes. Au même titre que Norris. Mais ce dernier abandonne.

58ème tour : 4 hommes pour une victoire

Daniel reprend la piste au 8ème rang mais il devrait avaler Perez, avec ses gommes fraîches. En tête, la situation s’inverse. C’est maintenant le no44 qui retrouve du rythme alors que le no5 est sous la menace du Finlandais volant ! Du coup, c’est un certain pilote monégasque qui pourrait en profiter pour recoller. Intéressante fin de course en perspective.

Valtteri est revenu dans l’aspiration de Sebastian. Mais le V6 Ferrari est tellement puissant que la Mercedes ne parvient pas à se rapprocher suffisamment. Et Charles n’est, désormais, plus qu’à 3 secondes de Bottas ! Quelle fin de course palpitante. Ils sont 4 prétendants à la victoire. Nous sommes dans le 59ème tour et ce quatuor est perturbé par les retardataires. Tout cela profite à Hamilton, qui dispose à nouveau de 3 secondes d’avance.

Kvyat revient dans le top dix en dépassant Stroll. Alors que Ricciardo a eu chaud en tentant une manoeuvre sur l’autre Racing Point. C’est la 7ème place qui est en jeu. Nous sommes maintenant à 5 tours du but et Lewis compte 2,5s d’avance sur Sebastian. Lequel disposant d’ 1’6s sur Bottas. Ce dernier, pour sa part, compte 3 bonnes secondes d’avance sur la seconde Ferrari. Les positions semblent figées.

Et superbe victoire de Lewis Hamilton qui remporte une nouvelle victoire, la 100ème de Mercedes en Formule 1. Il lui faudra marquer encore quatre points pour décrocher le titre. Vettel, dans un grand jour aussi, prend la seconde place, devant Valtteri Bottas, Leclerc, Albon, Verstappen, Perez, Ricciardo, Kvyat et Gasly. Une fin de course marquée par l’accrochage entre Daniil et Nico. La Renault sort donc des points mais pourrait les retrouver, après une sanction contre la Toro Rosso, clairement fautive.

Màj : Comme attendu, Daniil Kvyat a été pénalisé, pour avoir sorti Nico Hülkenberg dans le dernier tour. Cela offre un point supplémentaire à Pierre Gasly et permet au no27 de sauver un point.

Le classement du G.P du Mexique de F1 2019

  1. Hamilton
  2. Vettel
  3. Bottas
  4. Leclerc (M.T)
  5. Albon
  6. Verstappen
  7. Perez
  8. Ricciardo
  9. Gasl
  10. Hülkenberg

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR