Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Hamilton, même combat face à Bottas que Rosberg ?

Chez Mercedes, bien que l’on aligne titres pilotes et constructeurs depuis plusieurs années, reste une grande blessure, qui ne cicatrisera sans doute jamais. Le duel Lewis Hamilton/Nico Rosberg a fait du mal aux dirigeants de l’écurie allemande, qui ont vu rouge à plusieurs reprises.
Heureusement -pour eux- serions-nous presque tentés de dire, l’Allemand prenait sa retraite après avoir glané son premier et unique titre de champion du monde de Formule 1…

L’histoire (de Mercedes) va-t-elle se répéter ?

Coups tordus (Rosberg), non-respect des consignes (Hamilton), accrochages violents, le duo Hamilton-Rosberg aura tout fait à Toto Wolff et son équipe. Pourtant, en dépit de ce passé douloureux, la formation allemande continue de donner les mêmes chances à ses deux pilotes, en début de saison. Et si Valtteri Bottas représentait le coéquipier idéal jusqu’ici, du fait de sa docilité (et de sa fragilité, sur le plan mental), le Finlandais semble s’être endurci pendant l’inter-saison. Au point de représenter une menace pour la bonne entente générale dans l’équipe ?

Probablement pas, Valtteri demeurant plus mesuré et moins têtu que Nico tandis que Lewis a, très clairement, gagné en maturité depuis « l’ère » Rosberg. Cela s’est vu à Bakou lorsque, alors qu’Hamilton avait réussi un meilleur envol que son coéquipier, le Britannique est resté particulièrement (trop ?) correct face à Bottas, lui laissant ainsi la tête et, sans doute, la victoire. Reste à définir si cela durera dans le temps, en admettant que les deux hommes dominent le championnat, en creusant rapidement l’écart sur leurs rivaux. Ce qui a des chances d’arriver, après quatre doublés en autant de course.

Oui mais chez Mercedes, si les pilotes venaient à dépasser les bornes, les dirigeants ont déjà anticipé une situation de crise. Précisément en tirant les leçons du duel Rosberg/Hamilton.

« Cela me rappelle un peu le mano a mano des saisons 2014-2016. Vous avez deux pilotes avec les qualités et l’ambition de remporter un championnat. C’est à nous de faire attention tous ensemble pour éviter une redite des tourments que nous avons vécus à l’époque de Nico et Lewis. Il faut également rappeler que Vettel ou Leclerc peuvent vite revenir au classement. Nous avons la chance d’avoir deux gars qui s’entendent très bien. Il n’y a pas de petite guéguerre en coulisses et j’en suis ravi. Mais nous sommes bien conscients qu’une relation peut vite se détériorer« , a déclaré Toto Wolff à ce sujet.

« Nous voulons des lions dans la voiture, donc on ne peut pas s’attendre à ce qu’ils se comportent comme des moutons. Cela dit, ils doivent toujours se respecter. Nous avons un collectif très fort et nous ne laisserons pas les liens entre pilotes se distendre au point d’avoir un impact négatif sur l’équipe. Si jamais l’histoire devait se répéter, nous ferions en sorte d’adresser des cartons jaunes et rouges. Mais nous en sommes loin« .

Voilà qui est dit…Des mots qui font aussi office d’avertissement envers les deux intéressés. Reste toutefois à définir si Valtteri Bottas dispose d’un talent comparable à celui de Nico Rosberg, pour le mener à lutter jusqu’au bout pour la couronne. Car, à ce sujet, le doute est encore permis…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR