Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Hamilton termine en beauté, Raikkonen 3ème au général

GP d’Abu Dhabi F1 – C’est à l’issue d’une course plutôt attractive, ponctuée d’un effrayant tonneau de la Renault d’ Hülkenberg, que Lewis Hamilton s’est imposé (son 11ème succès cette saison), devant Sebastian Vettel et Max Verstappen. Kimi Raikkonen, victime d’une casse mécanique, sauve malgré tout sa 3ème place au classement des pilotes.

Abu Dhabi, le départ : frayeur pour Hülkenberg

Nous sommes à quelques minutes du coup d’envoi du dernier Grand-Prix de Formule 1 de la saison 2018. Les feux rouges s’allument progressivement puis le départ est lancé ! Le poleman, Lewis Hamilton, réussit son départ et conserve la tête. Tandis que Verstappen a perdu de nombreuses places, il n’est que dixième ! Beau départ de Leclerc, qui est cinquième, devant Ricciardo. Et Hülkenberg en tonneaux !! La monoplace prend feu ! Terrible image ! La voiture de sécurité est de sortie, de même que la voiture médicale.

En attendant des nouvelles de l’Allemand, qui sort enfin de sa monoplace, un point sur le classement. Hamilton mène devant Bottas, Vettel, Raikkonen, Leclerc, Ricciardo, Grosjean, Ocon, Verstappen, Perez, Sainz, Ericsson, Gasly, Alonso, Stroll, Magnussen, Vandoorne, Sirotkin, Hartley. Pas de pénalité pour Romain Grosjean, qui était impliqué dans l’accident de la Renault.

Fin du 4ème tour, la voiture de sécurité s’efface et la course repart. Le leader conserve logiquement les commandes et creuse immédiatement le trou. Dépassement de Verstappen sur Ocon mais le Français récupère sa place dans la ligne droite. La Red Bull se fait également déborder par Perez…mais Max passe son adversaire au freinage suivant. Plus loin, Magnussen passe Stroll, pour le gain de la 15ème place. Attaque au chausse pied de Verstappen sur Ocon, ils ont failli se toucher. Mais Estéban reprend l’avantage…avant de céder à nouveau ! Dans les lignes droites, la Red Bull accuse le coup, un problème électrique, semble-t-il.

Alors que Leclerc passe Raikkonen ! Et pour cause, la Ferrari abandonne, problème mécanique. Triste dernière course pour le Finlandais, qui pourrait perdre la troisième place du classement des pilotes. La voiture de sécurité virtuelle est de sortie. Hamilton en profite pour changer, déjà, de pneus. Alors que Bottas et Vettel continuent. Leclerc et Grosjean changent également de gommes. Valtteri est donc en tête, suivi de Vettel et Ricciardo. Hamilton repart cinquième, derrière Verstappen.

Suivent dans l’ordre, Ocon, Perez, Ericsson, Sainz et Gasly. Et Lewis attaque de suite Max mais ce dernier repasse dans la ligne droite. Puis la Mercedes coupe son effort, le no44 semble, soudainement, moins fringant. Devant, Bottas a repris du poil de la bête et domine Sebastian Vettel, qui reste à moins de deux secondes de la tête. 14ème tour, Sainz déborde Ericsson pour le gain de la 8ème place. Alors que les deux Red Bull reviennent sur la Ferrari de Vettel, qui allume beaucoup ses gommes. Un arrêt à venir, au sein de la Scuderia ?

Et oui ! Il rentre à la fin du quinzième tour, pour chausser des gommes super-tendres. Il repart derrière Ocon mais le dépasse deux virages plus loin, au bout de la ligne droite. Un ravitaillement loin d’être réussi, côté Ferrari. Une occasion que les Red Bull pourrait saisir. Le tour suivant, c’est Bottas qui s’engouffre dans la voie des stands. Voilà qui place Daniel Ricciardo aux commandes, pour son dernier Grand-Prix avec l’équipe autrichienne. De son côté, Valtteri est ressorti devant Sebastian.

Plus loin, Perez puis Sainz dépassent Ocon, en délicatesse avec ses pneus. Ericsson attaque Gasly et passe également. Tandis que Verstappen s’arrête. Il repart 5ème, derrière Vettel ! Ricciardo est toujours en piste. Arrêt aux stands d’Estéban, qui avait repassé Sainz entre-temps. Le tricolore ressort très loin, à la dernière place…La monoplace de tête devrait rester en piste un moment, selon les échanges entre le pilote et son ingénieur. Dans le 21ème tour, Ricciardo devance les deux Mercedes puis Vettel, Verstappen, Perez, Sainz, Ericsson, Gasly, Alonso, Leclerc, Magnussen, Stroll, Vandoorne, Grosjean, Sirotkin, Hartley et Ocon.

Et de la pluie est annoncée par les radars ! Mais selon l’ingénieur de Lewis Hamilton, les possibles précipitations ne devraient pas être suffisantes pour justifier un changement de pneumatiques. Nous sommes dans le 23ème tour et les premières gouttes font leur apparition. Et cela s’intensifie ! Et dans ces conditions, Ricciardo affiche un rythme moins élevé que celui d’Hamilton mais aussi, de Vettel, le plus véloce actuellement.

Ericsson est au ralenti. Abandon probable, pour le Suédois qui, effectivement, range sa Sauber quelques mètres plus loin. Dommage, pour son dernier G.P en F1, il tenait les points. Dans le 26ème tour, Leclerc passe Alonso, le monégasque est 9ème. Dans le 27ème tour, Perez marque son premier -et dernier- arrêt. Il reprend la piste au 11ème rang, derrière Magnussen. Devant, ça chauffe pour Ricciardo, qui voit son avance fondre. De presque 7 secondes avant la pluie, il est passé à 2,5s d’avance sur Hamilton.

Alonso s’arrête à la fin du 27ème tour. 30ème tour, Vettel signe le record du tour. La piste a gagné en rapidité, sous l’effet de la chute des gouttes de pluie. Gasly rentre à son stand et repart 14ème. Un tour plus tard, Grosjean déborde Vandoorne mais se refait passer, non seulement par le belge mais aussi, par Ocon. Stoffel est onzième. Toujours aux commandes, Ricciardo compte 2,6s d’avance sur Hamilton qui précède, lui-même, Bottas, pointé à plus de six secondes. Puis Ocon dépasse Vandoorne, avant de partir au large. Cette bataille profite à Gasly, qui revient sur ce trio.

A l’entame de la 33ème boucle, Bottas est le nouveau titulaire du record du tour en course. Enfin, Daniel Ricciardo marque son unique arrêt pour chausser des super-tendres. Ce qui replace la Mercedes no44 en tête devant Bottas, Vettel, Verstappen et donc, Ricciardo. Sainz est sixième mais l’Espagnol doit encore changer de pneumatiques, au même titre que Magnussen, 9ème et Stroll, 10ème. 35ème tour, duel entre Mclaren et Toro Rosso, qui échangent leurs positions au gré des virages. Et Vettel se paye une Mercedes, en passant Bottas ! Il est second, à sept secondes de son grand rival.

Et le Finlandais bloque ses roues, ce qui permet à Verstappen de recoller. Tandis que Ricciardo revient assez vite sur ce duo, avec ses gommes neuves. 38ème tour, la seule Renault encore en piste change finalement de pneus.  Puis Verstappen tente sa chance sur Bottas et les deux hommes se touchent ! Sainz reprend la piste au 6ème rang alors que Valtteri, dans un mauvais jour, se voit maintenant menacé par la seconde Red Bull. Et l’Australien réussit la manœuvre dans le 39ème tour.

Nous sommes à 15 boucles du dénouement et Bottas rentre à nouveau dans son stand. Il chausse des ultra-tendres. 46ème tour, la Force India d’Ocon laisse s’échapper une épaisse fumée. Abandon pour le tricolore. Décidément, les absents de l’année prochaine ne sont pas en vaine, sur ce Grand-Prix d’Abu Dhabi. Voilà qui offre la dixième place à Pierre Gasly. Mais ce dernier subit la même déconvenue ! Nouvel abandon. Cette-fois, c’est Magnussen qui en profite pour pénétrer dans les points.

Drapeau à damier à Abu Dhabi et c’est Lewis Hamilton qui s’impose une nouvelle fois, histoire de confirmer son statut de champion du monde de Formule 1 2018. Sebastian Vettel termine sa saison sur une bonne note, devant Max Verstappen.

Grand-Prix d’Abu Dhabi 2018 : le classement

1 : Hamilton

2 : Vettel

3 : Verstappen

4 : Ricciardo

5 : Bottas

6 : Sainz

7 : Leclerc

8 : Perez

9 : Grosjean

10 : Magnussen

11 : Alonso

12 : Hartkey

13 : Stroll

14 : Vandoorne

15 : Sirotkin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR