Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Honda et Red Bull Racing, les Japonais prudents

Les discussions entre l’écurie de Formule 1 Red Bull et le motoriste Honda se poursuivent, en vue d’un accord de fourniture à partir de l’année prochaine. Oui mais, du côté des japonais, l’enjeu impressionne et le spectre d’un nouvel échec, similaire à celui vécu avec Mclaren, plane sur ces pourparlers…

Honda avec Red Bull ? du « pour » et du « contre »…

Le motoriste Honda est-il effrayé par Red Bull Racing ? C’est ce qu’il faut lire entre les lignes, en effet, avec toute la diplomatie dont son capables les Japonais, culture d’avantage axée sur le respect que dans nos contrées. Il y a quelques jours, Masashi Yamamoto a déclaré à plusieurs de nos confrères que le fiasco Mclaren serait difficile à justifier une seconde fois, avec Red Bull. Et très clairement, si les cadres et pilotes de l’écurie de Woking n’ont pas toujours été tendres avec les nippons, cela n’était rien en comparaison de ce qui pourrait arriver avec l’équipe autrichienne. Renault peut en témoigner. Craintes légitimes, donc…

Néanmoins, Honda est conscient de l’opportunité que représente Red Bull Racing, équipe qui joue la gagne plusieurs fois chaque saison et qui reviendra, tôt ou tard, dans la bataille pour le titre. Evidemment, ce n’est pas avec Toro Rosso que Honda connaîtra l’ivresse des podiums. Reste à savoir si le constructeur en question n’a pas besoin de plusieurs saisons au « purgatoire », avant de revenir avec une écurie de pointe. Car, signer trop tôt avec un top team pour se briser les ailes (!) serait contre-productif. Et sonnerait, sans doute, la fin de la récré…

Cependant, les cadres du motoriste asiatique voient aussi une belle opportunité en matière de filière. Car la filière Red Bull n’existe plus vraiment. En clair, un accord avec les autrichiens permettrait à Honda de promouvoir ses jeunes espoirs dans la catégorie reine, par le biais de l’écurie Toro Rosso. Ce dès la saison prochaine, si Daniel Ricciardo venait à déclencher un jeu de chaises musicales ou que Brendon Hartley venait à être limogé, chose qui serait en question actuellement, côté Toro Rosso.

C’est donc en pesant le pour et le contre que Honda devrait, rapidement, prendre une décision. Car, de son côté, Red Bull n’a pas vraiment d’option, si ce n’est celle de poursuivre une année de plus avec Renault…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *