Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Kimi Raikkonen conjure le mauvais sort [Bilan 2018]

L’an dernier, nous posions la question de la saison de trop pour Kimi Raikkonen. Et le Finlandais, doyen du peloton, a fini par donner un premier élément de réponse cette année. Auteur de plusieurs bonnes performances, dont une victoire à Austin, Raikkonen démontre qu’il n’a rien perdu de son coup de volant et que la retraite, ce n’est pas pour maintenant !

Clap de fin

Avant d’évoquer l’avenir, penchons-nous sur le passé. En 2017, Raikkonen était souvent hors du coup, certes pas épargné par les problèmes mécaniques. Mais cette année, le pilote Ferrari a fait preuve d’une grande régularité malgré une équipe entièrement consacrée à Sebastian Vettel. Ainsi, le Finlandais a devancé son équipier à quatre reprises sur la grille et neuf fois en course !

Mais malgré de bien meilleures performances en piste, sa place chez Ferrari était menacée. Il est rare de voir la Scuderia faire un pari sur la jeunesse, pourtant elle vient de le prendre en titularisant Charles Leclerc en 2019. Les fameuses prolongations de contrat de Kimi Raikkonen d’une année prennent fin cette saison ! Côté Finlandais, il en a trop manqué pour envoyer un message fort aux dirigeants italiens.

De plus, les vieux démons de Kimi Raikkonen ne sont jamais loin. Le numéro 7 a commis des fautes grossières, citons par exemple son tour qualificatif raté en Azerbaïdjan ou le contact avec la Mercedes de Lewis Hamilton au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne.

A-t-on retrouvé le Raikkonen d’antan ?

Mais « Iceman » a frappé fort en 2018 ! La titularisation de Leclerc a changé la donne. Désormais libéré de toute pression, la deuxième partie de saison du Finlandais fut digne d’un champion du monde. Les Grands Prix d’Italie et des Etats-Unis en sont les grands témoins : Kimi Raikkonen a délaissé son rôle de numéro 2. Lors de ces deux courses, il a visé l’exploit personnel, à raison. Une décision prise par la Scuderia Ferrari ou par le pilote lui-même, connaissant d’ores et déjà son sort à l’issue du championnat ?

Après une pole position à Monza devant les tifosi en délire et une victoire à Austin en tenant tête à Max Verstappen et Lewis Hamilton, des gros clients, Raikkonen nous dit haut et fort qu’il a de beaux restes ! La courbe de forme s’est complètement inversée dans les deux garages Ferrari. Sur les 10 dernières courses, et malgré deux abandons, Raikkonen engrange 120 points contre 149 pour Vettel.

L’aventure Raikkonen-Ferrari se termine sur un abandon, à Abu Dhabi. Un cruel au revoir mais qui résume parfaitement la malchance qui frappe constamment le pilote finlandais. Sa carrière en Formule 1 va se poursuivre chez Sauber, la même équipe qui lui avait offert ses débuts en F1 en 2001. Une belle façon de boucler la boucle !

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR