Le Mag Sport Auto

Formule 1 : La FIA revoit la règle des pénalités « moteur » en 2019

En marge de la saison 2019 de Formule 1, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) modifie quelques points du règlement. Ainsi, le moyen de départage sur la grille de départ en cas de pénalité moteur vient de changer.

Nouveau départage

Depuis quelques saisons en Formule 1 se produisent d’étranges scènes au moment des qualifications. A plusieurs reprises, les spectateurs ont pu voir des pilotes « bouder » les sessions. La raison ? Les pénalités moteur. Les pilotes qui écopaient de nombreuses places de pénalités sur la grille sortaient des stands pour un tour de reconnaissance et regagnaient les garages sans signer de tour chronométré.

Le règlement alors en vigueur stipulait que parmi les pilotes pénalisés, le premier ayant passé la ligne de chronométrage avait la priorité sur la grille. Et il arrivait de voir des Q1 et des Q2 se disputer, moins une poignée de pilotes… au grand dam des fans de Formule 1.

Mais la FIA vient de remédier à ce problème. Désormais, lorsqu’un pilote recevra une pénalité de recul sur la grille de départ pour changement d’un élément moteur, il devra obligatoirement signer un tour chronométré. En effet, ce sera son temps établi en qualifications qui sera pris en compte pour le départage et l’ordre de départ sur la grille si plusieurs pilotes sont pénalisés sur la même course.

En toute logique, ce changement devrait rendre les séances qualificatives beaucoup plus disputées qu’auparavant. Rappelons qu’en 2019, le nombre de moteurs à combustion interne, de turbos et de MGU-H alloués pour la saison sera de trois. La batterie et le MGU-K seront limités à deux unités seulement…

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR