Le Mag Sport Auto

Formule 1 : La Mercedes difficile à piloter, suggère Red Bull

Si la Scuderia Ferrari n’a probablement pas encore abattu ses cartes, une choses est claire : La Mercedes va vite. Au point que les espoirs de Red Bull Racing pourraient, déjà, être oubliés. Car, pour mémoire, les cadres de l’équipe autrichienne estimaient être au niveau de la formation allemande, derrière Ferrari, suite aux essais d’inter saison…

Mercedes W10 : le retour de la diva ?

Concernant la place de leader de la meute, en Formule 1, nous ne savons pas encore avec précision qui de Ferrari ou de Mercedes aura l’avantage. Néanmoins nous avons peut-être obtenu un élément de réponse concernant la position de Red Bull, face au duo italo-allemand. Bien qu’il faille être prudent à ce stade du Week-end, la RB15 semble encore un peu juste pour aller disputer la victoire aux deux favoris. D’ailleurs, Christian Horner semble impressionné par les flèches d’argent :

« Je pense que le rythme, sur un tour, de la Mercedes en [FP2] était assez impressionnant. Mais la voiture a l’air rigide et difficile à conduire, donc est-ce viable [Pour Mercedes] pour un Grand Prix, je ne sais pas. Ferrari avait l’air de ne pas être à la hauteur de ce que nous pensions avoir vu lors des essais, et nos gars ont tous les deux eu des séances assez convenables. Mais nous ne savons pas quelle charge de carburant les autres utilisent, mais cela semble intéressant« , a réagi Horner via le site officiel de la F1.

Comme le précise le Team Principal de Red Bull Racing, la Mercedes paraît, aussi, très délicate à piloter. Chose facile à observer lorsque les caméras embarquées se focalisent sur la W10. Voilà qui nous rappelle tout particulièrement la monoplace de 2017, qui était nommée par les pilotes « la diva ». En clair, une machine très rapide mais dont le potentiel s’avérait très difficile à tirer. Une pensée qui va, d’ailleurs, dans le sens des propos des pilotes, qui avaient évoqué le retour de cette problématique, pendant les essais hivernaux.

Attention, donc, aux éventuelles dérobades et autres sorties de piste, potentiellement fatales. Sachant que si Ferrari venait à élever son niveau demain, les pilotes Mercedes seraient alors contraints d’attaquer d’avantage. Avec les risques que cela entraînerait, avec une monoplace délicate à manœuvrer…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR