Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Le G.P du Mexique en danger pour cause d’austérité

C’est, malheureusement, une norme, en Formule 1, la tenue d’un Grand-Prix coûtant excessivement cher. Mais lorsqu’il s’agit d’une destination récente, cela a toujours de quoi surprendre.
En l’occurrence, cette-fois, il s’agit du Grand-Prix du Mexique, qui serait dans la tourmente. En cause, une politique d’austérité prévue par le nouveau Président…mais pas que !

La Formule 1 face à la corruption

Manuel Lopez Obrador, Président du Mexique, ne serait pas favorable au maintien du Grand-Prix à México. Car selon lui, pour que la ville en question obtienne la course de Formule 1, des pots de vins auraient été versés. Par qui ? Pour qui ? Comment ? Des questions qui resteront, bien évidemment, sans réponses.

« Nous devons trouver comment résoudre cette situation, mais ce ne sera pas en faisant une taxe pour conserver cet événement. Au Mexique, il y a des choses plus importantes étant donné qu’une large partie de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. La corruption dans ce pays a permis au Grand Prix de revenir à Mexico. Il y a eu beaucoup de pots-de-vin payés pour amener cet événement sur le circuit des Frères Rodriguez »

Des propos sans détour, qui vont probablement faire grand bruit sur la planète F1. Outre ce problème de corruption, le nouveau Président évoque un autre problème, celui de la qualité de vie des mexicains, clairement inacceptable puisque nombre d’entre eux survivent sous le seuil de pauvreté. Logiquement, face à ces difficultés, l’on peut comprendre que le maintien d’un Grand-Prix de Formule 1 ne soit pas une priorité…

source : Auto Hebdo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR