Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Le Grand Prix d’Autriche vu côté pneumatiques

Le Grand Prix d’Autriche a lieu ce week-end dans les montagnes de Styrie. Pirelli nous présente les enjeux pneumatiques de la course autrichienne.

Au menu de cette course : du pneumatique tendre voire très tendre, deux arrêts aux stands maximum et peut-être une apparition des pneus pluie Pirelli !

Spielberg : Le choix de Pirelli

Pour le Grand Prix d’Autriche, Pirelli a décidé de retenir les trois pneumatiques les plus tendres :

  • Le pneumatique tendre « jaune ».
  • Le pneumatique supertendre « rouge ».
  • Et le pneumatique ultratendre « violet ».

Le circuit

Le circuit a été entièrement resurfacé en 2016. Et malgré un important dénivelé, il s’agit du tracé le plus lisse de la saison en matière de revêtement. Le circuit de Spielberg est le plus court de la saison en terme de temps au tour. L’année dernière, la pole position avait été réalisée en moins de 68 secondes. Avec la nouvelle réglementation aérodynamique, il sera difficile d’améliorer les secteurs 1 et 2, composés essentiellement de lignes droites. En revanche, nous pourrions assister à de grosses améliorations dans le troisième secteur, plus technique.

Le Grand Prix d’Autriche sera la cinquième course de la saison proposant les mélanges les plus tendres. Avec 71 tours, un ou deux arrêts aux stands seront à prévoir lors de la course. Mais tout pourrait être chamboulé si la pluie fait son apparition ce week-end. A l’heure actuelle, toutes les prévisions parlent d’une course noyée par les averses. Pour rappel, en cas de course disputée en partie sous la pluie, le changement obligatoire de pneumatiques n’est plus pris en compte.

Le mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « La sélection naturelle de ce type de circuit va aux trois mélanges les plus tendres. Nous l’avons cependant vu par le passé, l’Autriche peut nous réserver de nombreuses surprises. Nous verrons si un ou deux arrêts demeurent la norme. Il sera important pour les équipes de privilégier des stratégies flexibles. Les forces longitudinales – motricité et freinage – prennent en tout cas le pas en courbes. En dépit de cette caractéristique, comme nous l’avons vu à Bakou, il y a de fortes chances pour que nous assistions à de nouveaux records. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR