Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Le Grand Prix des Etats-Unis vu côté pneumatiques

La deuxième tournée américaine débute cette semaine avec le Grand Prix des Etats-Unis. La saison 2017 touche bientôt à sa fin mais le titre n’est toujours pas acquis pour Lewis Hamilton. Qu’en sera-t-il au soir de la course américaine ?

Austin : Le choix de Pirelli

Parlons bien, parlons pneus. Pour Austin, Pirelli a décidé d’introduire  sa gamme ultratendre pour la première fois. Voici les mélanges retenus :

  • Le pneumatique tendre P-Zero « jaune ».
  • Le pneumatique supertendre P-Zero « rouge ».
  • Et le pneumatique ultratendre P-Zero « rose ».

Et oui, vous avez bien lu. Ce week-end, exceptionnellement, les pneumatiques ultratendres ne seront pas violets mais roses ! Le mois d’octobre est celui de la prévention contre le cancer du sein. Pirelli a décidé de soutenir l’initiative, via l’association Susan G. Komen, en repeignant ses ultratendres.

Le circuit

Le circuit des Amériques, inauguré en 2012, est réputé pour son caractère difficile. Le premier virage est un challenge à lui seul : une épingle en montée et un point de corde en aveugle. Trouver puis retarder le point de freinage est complexe. Ce virage et d’autres offrent d’excellentes opportunités de dépassement. Les courses sont très souvent animées à Austin.

Et même si la course est au coeur du Texas, il ne fait pas tout le temps beau ! Soleil de plomb comme pluies torrentielles peuvent venir perturber les débats. Il faudra donc scruter attentivement les cieux ce week-end. Plusieurs stratégies peuvent être envisagées. L’année dernière, Lewis Hamilton avait raflé la mise en effectuant deux arrêts. Mais d’autres pilotes, comme Sebastian Vettel, avaient respecté trois arrêts.

Le mot de Pirelli

Mario Isola, Racing Manager de Pirelli : « Pour la tournée nord-américaine, nous proposons encore une gamme de mélanges plus tendres que lors des précédentes éditions. Les chronos devraient être en progression, dans la foulée de la hausse des performances observée cette saison. Le Grand Prix organisé à Austin reste néanmoins l’un des plus difficiles à prédire, en raison de la météo notamment, et nous avons pu voir par le passé que les stratégies y sont particulièrement ouvertes. Nous pourrions ainsi voir apparaître en piste les trois types de gommes. »

Aurélien Attard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR