Le Mag Sport Auto

Formule 1 : le programme du GP du Japon, qui souffle sa 30e bougie !

Une trentième bougie, déjà, sera soufflée le week-end à venir, sur le circuit de Suzuka. En effet, il s’agira du 30ème Grand-Prix de Formule 1 du Japon, cette année. Aurons-nous droit, pour célébrer l’événement, à une épreuve du plus grand cru ? Souhaitons-le aux courageux qui se lèveront matinalement, afin de suivre essais libres, qualifications et départ de la course.

Grand-Prix du Japon : et les pilotes nippons ?

Triste réalité pour le Japon, il n’y aura pas l’ombre d’un pilote nippon sur la grille de départ du Grand-Prix national, cette année encore. Après les Nakajima, Suzuki, Katayama, Sato et enfin, Kobayashi, personne n’a repris le flambeau, ce dernier étant, par ailleurs, le dernier pilote japonais à être monté sur un podium. Et justement, cela s’était produit à Suzuka, en 2012, avec Sauber.

Néanmoins, la présence d’Honda (avec Toro Rosso) assurera le minimum syndical côté héros local avec Brendon Hartley et surtout, Pierre Gasly, ce dernier ayant sévi en Super Formula, l’an passé, avant de débarquer en Formule 1. Le tricolore jouit, d’ailleurs, d’une belle notoriété au Japon. L’an prochain, dans la Red Bull motorisée par Honda, il pourrait profiter du soutien d’une bonne partie du public, d’ailleurs. Surtout qu’en 2019, Honda disposera de réelles chances de victoire, contrairement à cette année.

Alors, à quoi s’attendre, côté Honda avec son partenaire, Toro Rosso, lors de l’édition 2018 du Grand-Prix du Japon ? Si la piste venait à rester sèche, à vrai dire, pas grand chose. Circuit rapide, Suzuka ne devrait pas favoriser les monoplaces italiennes. En revanche, en cas de pluie (et elle est annoncée !), Gasly et Toro Rosso pourraient briller, leur machine se comportant toujours de belle manière dans ces conditions.

Suzuka : Vettel et Ferrari, victoire obligatoire !

Pour le reste, le duel Lewis Hamilton vs Sebastian Vettel se poursuivra, bien que ce dernier soit largement décroché au classement des pilotes, avec 50 points de retard. Dans ces circonstances, une victoire, devant Mercedes, devient impérative, afin que l’Allemand continue d’y croire, au même titre que les tifosis. De quoi, aussi, sortir de la mini-crise au sein de laquelle se trouve la Scuderia, depuis plusieurs épreuves. Mercedes et Ferrari devraient, à nouveau, dominer le reste de la meute à Suzuka mais les Red Bull conserveront leur statut d’outsiders exclusives, surtout si les précipitations annoncées se confirment.

Autre enjeu, le déroulement de la course chez Mercedes. Car, après la polémique issue du Grand-Prix de Russie, le spectre des consignes d’équipe planera sur la course japonaise. Pour se racheter, Mercedes s’abstiendra-t-elle d’imposer sa stratégie à Valtteri Bottas ? Lewis Hamilton souhaitera-t-il rendre à son coéquipier cette victoire « volée » ? Enfin, quelle sera l’attitude de Ferrari qui, sur le papier, ne dispose d’aucun soutien envers Sebastian Vettel, du fait de la non-reconduction de Kimi Raikkonen ? Réponses à suivre…

Côté programme TV, les fans devront prendre de nouvelles habitudes puisque, décalage horaire oblige, les séances et la course seront lancées en début de matinée voire plus tôt, concernant les séances libres. Voici donc le programme complet de ce week-end de course à Suzuka.

G.P du Japon 2018 : le programme TV

Vendredi 5 octobre 2018
Essais Libres 1 : 3H00, en direct sur Canal Plus Sport
Essais Libres 2 : 7H00, en direct sur Canal Plus Sport

Samedi 6 octobre 2018
Essais Libres 3 : 5H00, en direct sur Canal Plus Sport
Qualifications : 8H00, en direct sur Canal Plus Sport

Dimanche 7 octobre 2018
Départ : 7H10, en direct sur Canal Plus

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR