Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Leclerc en pole au terme d’une qualification ridicule !

Formule 1 : Charles Leclerc

Nous aurions aimé pouvoir apprécier un spectacle digne jusqu’au drapeau à damier…mais il n’en a rien été ! Personne n’ayant souhaité prendre la tête de la meute dans le dernier run, les monoplaces n’ont même pas pu entamer leur dernier tour, en qualifications. Ridicule…Néanmoins plus rapide que ses rivaux sur le premier tour, Charles Leclerc s’offre une nouvelle pole position, devant Lewis Hamilton.

Formule 1 : GP d’Italie, la Q1

C’est l’heure de vérité, dans le temple de la vitesse ! Favorites depuis le début du week-end, les Ferrari semblent finalement moins fringantes que nous nous y attendions. En effet, les Mercedes ont démontré une vraie pointe de vitesse ce matin. Toutefois, en essais libres, certains bluffent dans un sens comme dans l’autre. Alors, c’est à l’occasion de cette qualification du GP d’Italie de Formule 1 2019 que nous serons réellement fixés.

La voie des stands s’ouvre aux pilotes, il est 15H00, en Italie comme en France. Robert Kubica passe la ligne avant ses camarades de jeu. Il est immédiatement battu par Gasly puis Kvyat, qui a profité de l’aspiration sur son coéquipier. Puis Raikkonen fait mieux que le Russe, avant de s’incliner face à Sainz et Giovinazzi. De leur côté, les Renault sont déjà en gommes tendres. Contrairement au Ferrari, en médiums. Sebastian signe le 3ème temps mais Charles le déborde, pour échouer au 3ème rang. Tandis que les Renault se portent en tête, Hülkenberg devant Ricciardo.

Au tour d’Alex Albon, qui s’invite à la 3ème place. On attend les Mercedes, dans un tour rapide. Pour Bottas, c’est derrière Hülkenberg sur le premier secteur. A gommes égales ! Et Hamilton ne fait pas beaucoup mieux. Et sur la ligne, cela donne la seconde position pour Valtteri, la 3ème pour Lewis. C’est finalement Leclerc qui déloge « Hulk ». Après cette première salve, Charles devance dans l’ordre; Hülkenberg, Bottas, Hamilton, Ricciardo, Vettel, Albon, Raikkonen, Giovinazzi, Kvyat, Sainz, Norris, Gasly, Stroll, Magnussen, Grosjean, Perez, Russell et Kubica. Verstappen n’a pas signé de temps.

Par ailleurs, dans le clan Ferrari, on reprend la piste…mais un drapeau rouge les coupe dans leur élan ! Elles étaient pourtant en avance…La monoplace de Perez est arrêtée sur la piste. Une bonne nouvelle pour les Haas, qui se battent contre les Racing Point pour passer en Q2. Alors qu’il ne reste que 3 minutes dans cette Q1, l’ensemble du plateau de la Formule 1 reprend la piste. Et ça débute mal pour Max, victime d’un problème moteur…Il ne devrait pas pouvoir signer de chrono. Ce qui ne changera pas grand chose à sa situation, vu qu’il partira du fond de grille.

Tout le monde améliore sous le drapeau à damier et notamment, Gasly, les Haas, Stroll, Kvyat. Mais c’est finalement Romain qui est sorti ! 16ème, il s’arrête-là, en se classant devant Perez, Russell, Kubica et Verstappen. Leclerc termine donc en tête, devant l’étonnant Nico Hülkenberg. D’où peut bien provenir ce soudain regain de forme du losange ? Décidément, la F1 moderne comporte de nombreux mystères…A voir si ces performances seront réitérées en Q2 puis, éventuellement, en Q3.

Monza, la Q2

Retour des F1 en piste, à Monza. Tout le monde est en pneus tendres. C’est Kvyat qui coupe la ligne en leader, avant d’être battu, successivement, par Magnussen, Bottas, Hamilton, Leclerc. Vettel échoue au 3ème rang. Ricciardo est quatrième, devant Bottas et Hülkenberg. Toutefois, Albon déloge le no27 quelques secondes plus tard. Alors que Raikkonen s’est loupé, partant au large, dans l’herbe. Et pour l’heure, la vélocité du losange se confirme. Stupéfiant, vraiment. D’autant que le V6 Renault n’est pas réputé pour sa puissance.

Après cette première série de tours, Charles devance donc Hamilton, Vettel, Ricciardo, Bottas, Albon, Hülkenberg, Sainz, Magnussen et Kvyat. Suivent, hors de la Q1, Stroll, Norris, Giovinazzi, Gasly, Raikkonen. Un coup d’oeil à l’horloge pour constater que les pilotes disposent de moins de 3 minutes pour s’exprimer une dernière fois. C’est donc la cohue, en piste, le jeu étant de trouver la meilleure aspiration possible, pour améliorer son chrono.

Le premier à s’élancer est Alex Albon. Il est suivi de Magnussen. Sous le drapeau à damier, la Red Bull ne progresse pas, la Haas non plus. Raikkonen signe le 10ème temps et passe de justesse. Les recalés sont Giovinazzi, Magnussen, Kvyat, Norris et Gasly. Stroll est passé, en 9ème position. Sainz est 7ème, devant Hulk. Pour sa part, Hamilton a récupéré les commandes, devant les deux Ferrari et Daniel Ricciardo.

Grand-Prix d’Italie 2019 : la Q3

Dernière phase des qualifications, sur le tracé de Monza. Mauvaise pioche pour Vettel, qui se trouve en ouvreur du peloton…Piégé par les Mercedes qui se sont arrêtées à la sortie de la voie des stands, alors qu’elles étaient parties en tête. Leader provisoire au premier passage, Sebastian est battu d’emblée par Leclerc puis Hamilton, qui échoue au second rang. Et drapeau rouge ! Raikkonen est dans le mur ! Terrible pour Bottas, qui était en tête sur tous les secteurs. Pour sa part, Kimi s’extirpe sans mal de sa monoplace.

Mauvaise nouvelle pour la Ferrari no5, le chrono n’a pas été validé. Sebastian a dépassé les limites de la piste. Par contre, devant, entre Charles et Lewis, l’écart est serré. Et après cette première sortie, les deux hommes devancent les incroyables Renault, Daniel devant Nico. Sainz est sixième alors que Bottas, Albon, Raikkonen et Stroll n’ont pas signé de temps. Par contre, pour l’heure, le chrono de Vettel n’est pas effacé alors que Bottas apparaît soudainement au 3ème rang ! Pourtant, il avait -dans un premier temps- été classé « sans chrono ». Etrange…

Enfin, le drapeau rouge est rentré. Il reste six minutes aux pilotes pour tenter d’améliorer leur place. On imagine que, cette-fois, « Seb » sera vigilant, de manière à ne pas se retrouver sans aspiration. Toutefois, toutes les équipes attendent le dernier moment c’est à dire, à deux minutes du dénouement. L’ouvreur est Nico Hülkenberg. Il ralentit tout le monde, espérant ne pas rester en position de pointe. Mais une nouvelle fois, c’est Vettel qui prend ses responsabilités. Il passe la Renault et s’élance. Suivi de Norris.

Lando prend même la tête. Incroyable ! A jouer au plus malin, aucun pilote ne passe la ligne avant le drapeau ! En dehors de Sainz et Leclerc. Charles est en pole, sa 4ème réalisation personnelle. Lewis l’accompagnera en première ligne. Devant son coéquipier et rival pour le titre, l’Anglais s’en sort bien. Evoquons aussi la très belle troisième ligne, 100% jaune. Un magnifique résultat pour Renault Sport. Complété par la 7ème place de Sainz, au volant de la Mclaren Renault. Place au classement.

  1. Leclerc
  2. Hamilton
  3. Bottas
  4. Vettel
  5. Ricciardo
  6. Hülkenberg
  7. Sainz
  8. Albon
  9. Raikkonen
  10. Stroll
  11. Giovinazzi
  12. Magnussen
  13. Kvyat
  14. Norris
  15. Gasly
  16. Grosjean
  17. Perez
  18. Russell
  19. Kubica
  20. Verstappen

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR