Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Leclerc surpris d’être derrière, avec Ferrari

formuel 1 charles leclerc japon 2019

Clairement, la petite forme des Ferrari, au GP du Japon de Formule 1 (2019) est une surprise. Car après quatre courses en haut de classement (Spa, Monza, Singapour, Sotchi), la Scuderia manque de rythme. Pourtant, le rapide circuit de Suzuka paraissait plutôt favorable aux italiennes, sur le papier…

Formule 1 : la Scuderia dans le dur, sur le tarmac nippon

Si tout le monde est surpris par les difficultés des Ferrari au Japon, les pilotes ne dérogent pas à la règle. En effet, Charles Leclerc lui-même s’attendait à mieux. Cette (relative) contre-performance observée vendredi est-elle due aux températures, au tarmac ou aux aspérité de la piste ? Difficile à dire, sachant que la réponse est peut-être à piocher dans tous ces éléments en même temps. Seulement 4ème après les libres 2, Charles Leclerc s’est livré sans langue de bois vendredi :

« Je pense que nous avons tiré le meilleur parti de notre journée, ce qui était le plus important, mais il semble que nous manquions de rythme ce week-end, et c’est un peu une surprise. Nous étions très forts lors des quatre derniers Grands Prix, nous nous attendions à être plutôt bien ici, mais c’est moins le cas. Les longs relais n’étaient pas géniaux par rapport à Mercedes. Je pense que ça allait par rapport à Red Bull, c’était plus ou moins pareil. Il faut que je regarde les données, je n’ai pas tout analysé. Avec peu de carburant, il semble que nous manquions un peu de rythme pour le moment, alors nous devons travailler dessus et essayer de comprendre. La voiture n’est pas mauvaise, l’équilibre était plutôt bon, mais on dirait qu’il nous manque un peu de grip dans l’ensemble ».

C’est donc du côté de l’adhérence que la Ferrari pêcherait. Aussi, en plus de ce retrait en mode qualifications, la monoplace transalpine n’affiche pas le rythme escompté en conditions course. Dans le domaine, ce sont les Mercedes qui alignent des chronos au-dessus du lot. Néanmoins, la Scuderia devrait pouvoir, à minima, lutter contre les Red Bull Honda. Et puis, avec la météo instable, des occasions inattendues pourraient se présenter, dimanche…Ce serait, aussi, l’occasion de faire le point sur l’efficacité des Ferrari sur sol humide, après les progrès enregistrés depuis la pause estivale.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR