Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Leclerc, talent à nouveau récompensé, à Montréal

Et deux trois ! En sept Grand-Prix, le rookie Charles Leclerc s’est déjà offert trois arrivées dans les points au volant d’une Sauber il est vrai, plus compétitive que ces dernières années. Le monégasque continue d’impressionner et de confirmer qu’il a toute sa place dans la filière Ferrari. Le candidat désigné à la succession de Raikkonen ?

Leclerc : le pilote qui monte…

Si les patrons (directes et indirects) de Charles Leclerc s’accordent tous à dire que leur « poulain » devra encore s’acquitter d’une seconde saison en fond de grille avant de passer, enfin, dans une écurie de pointe (Ferrari),  son talent pur devient devient de plus en plus évident. 6ème à Bakou puis 10ème en Espagne, avant une petite frayeur (et un abandon) à domicile, le pilote natif de Monaco s’est classé 10ème du Grand-Prix du Canada 2018.

Pourtant, cette édition 2018 n’aura pas été particulièrement facile à aborder pour les équipes de seconde partie de peloton, en raison d’un nombre d’abandons étonnamment faible. Car, si plusieurs pilotes avaient déjà été sanctionnés ou avertis pour des comportements en piste dangereux en ce début de saison, il semblerait que tout le monde soit rentré dans le rang, à l’exception de Lance Stroll, qui envoyait la Toro Rosso de Brendon Hartley dans le mur dès le premier tour…Principal responsable de résultats inattendus sur au moins deux course cette année, Max Verstappen s’est d’ailleurs montré exemplaire à Montréal. Sur la piste, tout du moins.

Et si l’événement survenu entre la Williams et la Toro Rosso a peut-être permis à Leclerc de gagner une place, le pilote Sauber est allé chercher son résultat à la force des poignets, en bataillant face aux Mclaren et autres Haas durant toute la course. Certes, l’abandon d’Alonso ne doit pas être oublié, adversaire direct de la Sauber pendant cette course. Mais au final, Charles marque son dixième point de la saison, sur les 12 unités que compte son écurie. Evidemment, cette saison 2018 s’annonce particulièrement douloureuse pour son coéquipier, Marcus Ericsson, qui est peut-être tombé sur l’un des prochains champions du monde de Formule 1…

Leclerc sera à surveiller également au Grand-Prix de France pour une course quasiment à domicile…Rendez-vous dans deux semaines, au Paul Ricard.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR