Le Mag Sport Auto

Formule 1 : les pneumatiques pour le Canada GP

Deux semaines après le Grand Prix de Monaco, la Formule 1 revient ce week-end au Canada. Le choix des pneumatiques à utiliser sur le tracé de Montréal sera primordial pour tenter de gagner la course.

La victoire de Lewis Hamilton (Mercedes), devant Daniel Ricciardo (Red Bull) sur le circuit de la Principauté a véritablement relancé le championnat. Le britannique remet la pression à Nico Rosberg, leader au classement général, et l’australien joue l’outsider surprise, alors que tout le monde attendait Sebastian Vettel (Ferrari) dans ce rôle. Encore une fois, les pneumatiques seront un élément primordial à gérer tout au long de ce week-end canadien. Les ultra-tendres (violet) vont être utilisés de nouveau dans un cadre où la vitesse sera plus élevée que sur le Rocher. Les deux autres types de gomme sélectionnés sont les tendres (jaune) et les super-tendres (rouge) et les équipes vont devoir composer avec une météo souvent aléatoire et surprenante. Selon Paul Hembrey, directeur de Pirelli Motorsport, la course promet de nombreuses stratégies différentes dans le paddock de la Formule 1 :

« Au Canada il est toujours très probable de rencontrer une météo capricieuse, comme ce fut d’ailleurs le cas à Monaco. La course pourrait donc se révéler très complexe. Les mélanges nominés vont par ailleurs permettre d’imaginer diverses stratégies, d’autant que le tracé offre de belles opportunités de dépassements. »

L’an dernier, Lewis Hamilton avait remporté le Grand Prix en effectuant seulement un arrêt, pour laisser les pneumatiques supersoft et passer en soft pour finir la course. De leur côté, Kimi Raïkkonen et Ferrari avaient opté pour une stratégie à deux pit-stops en chaussant les super-tendres à deux reprises. Mais voilà, Paul Hembrey concède que l’apparition des nouvelles gommes violettes risquent de changer la donne, surtout après la première utilisation concluante à Monaco :

« Les « ultra-tendres » ont été parfaits lors de leur première apparition, à Monaco, mais la piste de Montréal propose un challenge très différent, beaucoup plus exigeant pour la gomme. Confirmés par la sélection réalisée par les écuries avant le meeting, les choix tactiques devraient ainsi être nombreux et variés. »

En effet, les choix des pneumatiques ont été très variés. Par exemple, Renault et Haas ont préféré se passer des super-tendres sur un circuit semi-permanent où l’adhérence varie selon les portions. L’évolution de la piste et son manque de grip vont participer à nous offrir un week-end de Formule 1 encore une fois très intéressant, avec probablement de nombreux retournements de situation.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR