Le Mag Sport Auto

Formule 1 : L’Espagne vise l’été et même le huis clos

Formule 1 Barcelone

Alors que les pouvoirs sportifs ont enfin publié une ébauche (ou une ébauche d’ébauche !) du calendrier 2020 de la Formule 1; le circuit de Montmélo-Catalunya (Barcelone) n’a pas envie de rater la fête. Déjà déprogrammé du fait de la crise et du confinement, le Grand-Prix d’Espagne compte bien avoir lieu. Un enjeu double du fait de l’annulation totale du Grand-Prix de France…

Formule 1 : en difficulté, Barcelone doit organiser son GP

Pour le circuit de Barcelone, qui vit des moments difficiles depuis que la concurrence du GP de France est entrée dans la danse (beaucoup de Français se rendaient au GP espagnol, avant que le Castellet n’intègre le calendrier), offrir une nouvelle date est quasi-crucial. Bien que les chances que les spectateurs puissent venir assister à la course dans les tribunes soient presque nulles. En effet, les organisateurs évoquent déjà la perspective du huis clos.

Par ailleurs, ces derniers se disent prêts à mettre en place l’épreuve catalane cet été. Ce qui signifierait sans doute le mois d’août. Car à priori, juillet est déjà occupé par l’Autriche et la Grande Bretagne, avec la perspective de plusieurs manches sur chacune de ces destinations. Des propos recueillis par Autosport :

Bien sûr, s’ils pensent que nous pouvons aider le sport ou la F1 à avoir un meilleur Championnat du monde à l’avenir, nous serons là. C’est ainsi que nous avons agi depuis le début et jusqu’à aujourd’hui. Nous leur avons offert la possibilité d’organiser un Grand Prix à Barcelone car nous avons 30 ans d’expérience et nous sommes très bien situés pour ce qui est de la logistique. Nous sommes désormais en contact étroit avec la F1 et nous avons des discussions quant à une nouvelle date dans la saison. Comme le dit Chase, ils vont commencer la saison en Europe en juillet/août et nous serons là, autour de ces dates, c’est sûr. »

« Ils nous ont demandé s’il y avait une date qui était impossible pour nous, et nous avons répondu ‘non’. Nous voulons organiser le Grand Prix et nous pouvons réussir à tout faire pour aider la F1. Dans une année normale, en août tout le monde est en vacances en Espagne, mais je crois que 2020 sera une année exceptionnelle avec un calendrier complètement différent. Si vous m’aviez dit ça il y a un an je vous aurais dit ‘S’il vous plaît, pas août !’ Mais désormais c’est OK. »

« Le format réduit de l’événement serait aussi un bon point de départ non seulement pour les infrastructures du circuit, mais aussi pour les hôtels environnants. Nous pouvons organiser un événement comme celui-ci, sans spectateurs, en deux ou trois semaines. Nous pouvons y parvenir facilement car nous avons 320 jours d’activité piste par an, donc notre machine est rodée pour le moment où le feu passe au vert. Sans public, ce sera évidemment beaucoup plus simple car il n’y a pas de campagne de marketing, pas de contrôle des spectateurs, etc »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR