Le Mag Sport Auto

Formule 1 : libres 2, Hamilton décidément plus fort, Gasly au top !

Heureusement pour le spectacle, la piste d’Austin a progressivement séché. Ce qui a permis aux pilotes de sortir les gommes intermédiaires. Et, à nouveau, Lewis Hamilton a survolé les débats…

Formule 1 : vraiment une histoire à la gomme…

C’est sous une pluie battante que débutent les essais libres 2 du Grand-Prix de F1 des Amériques 2018. Des images qui nous rappellent quelques souvenirs…Résultat, après dix minutes de séance, toujours pas l’ombre d’un pilote en piste…Et malheureusement, la situation va perdurer. La raison ? Un quota totalement stupide limitant les trains de pneus « full wet » à trois par monoplace et par week-end. En conséquence, personne ne sort en essais libres, sur une piste mouillée, à moins que les gommes intermédiaires soit utilisables. Ce qui n’est pas le cas pour le moment, sur le circuit d’Austin. Une aberration, une nouvelle fois, qui prive spectateurs et téléspectateurs d’un spectacle pourtant fort plaisant, dans ces conditions. Des mesures doivent être prises, en urgence, du côté des pouvoirs sportifs.

Incroyable, après 47 minutes, un courageux sort des stands ! Il s’agit de Brendon Hartley, aux commandes de la Toro Rosso. Ce dernier n’ayant pas pris la piste en libres 1, puisque son baquet était confié à Genael, il réalise donc ses premiers tours de roues. Il est suivi de Stoffel Vandoorne qui était, lui aussi, absent ce matin. Puis c’est au tour de Kimi Raikkonen, qui sort avec l’un de ses trois trains de gommes « full wet ». Espérons qu’il n’aura pas à le regretter, demain…

Le Finlandais a donné des idées aux pilotes Williams, qui prennent la piste à leur tour ! Idem côté Sauber, avec Charles Leclerc. Cela pourrait coûter cher au monégasque, demain en cas de passage en Q3, si la pluie se mêle bien à la fête des qualifications…Marcus Ericsson, à 25 minutes du dénouement, se lance également. Il signe le deuxième chrono, derrière Raikkonen mais devant son coéquipier. Le Suédois est, généralement, à l’aise dans ces conditions. Pierre Gasly est, lui aussi, autorisé à tenter sa chance.

18 minutes avant le passage du drapeau à damier, Pierre Gasly signe le meilleur temps, pour l’honneur. Car le tricolore, comme son coéquipier, partiront en fond de grille. En effet, ils écoperont de plusieurs pénalités en raison de multiples changements d’éléments souhaités par Honda. Sergey Sirotkin passe les intermédiaires, qui semblent désormais quasi-équivalents aux pneus pluie. Cela va-t-il inciter d’autres pilotes à sortir ?

C’est au tour de Sebastian Vettel de se lancer à l’assaut du chronomètre. Puis Verstappen sort, de même qu’Hamilton, en gommes intermédiaires. Perez et Ocon sont aussi de sortie. Au même titre qu’Hülkenberg, qui signe d’entrée le deuxième temps, derrière Gasly. Mais l’Allemand prend la tête un tour plus tard, immédiatement battu par…le Français !

5 minutes au compteur et les chronos tombent ! Et meilleur chrono pour Hamilton, 1,5s devant Gasly puis Verstappen. Pierre améliore pour revenir à une seconde de Lewis. Mais le Britannique conserve les commandes sous le drapeau à damier. Meilleur temps de la Mercedes devant Gasly, Verstappen, Alonso, Hülkenberg, Hartley et Ericsson.

Libres 2 du Grand-Prix des Amériques : le classement

1 : Hamilton

2 : Gasly

3 : Verstappen

4 : Alonso

5 : Hülkenberg

6 : Hartley

7 : Ericsson

8 : Vandoorne

9 : Raikkonen

10 : Vettel

11 : Leclerc

12 : Stroll

13 : Perez

14 : Ocon

15 : Sirotkin

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR