Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Manor a refusé une offre de rachat à 25 millions de dollars

Manor Racing

Stephen Fitzpatrick, l’ancien propriétaire de Manor Racing, liquidée le 31 janvier dernier, a-t-il eu les yeux plus gros que le ventre ? L’homme d’affaires souhaitait faire une plus value financière avec son équipe qui se termina en un échec cuisant pour le patron d’OVO Energy. L’Irlandais a pourtant reçu, pendant la saison 2016, deux offres de rachat de l’Américain Tavo Hellmund et de ses partenaires.

Plusieurs offres, les yeux plus gros que le ventre ?

25 millions par an d’investissement, c’est ce qui était proposé au patron de Manor Racing. L’équipe britannique, alors 10e du championnat devant Sauber, cherchait à gagner du temps pour faire monter les enchères sachant que la 10e place du championnat vaut au minimum 30 millions.

« A un moment, nous sommes parvenus à un accord. Nous avons fait deux offres différentes. Lors de la première, il y a un an et demi, nous proposions d’investir 25 millions d’euros par an. Lors de notre première offre, il y avait même Anthony Hamilton, le père de Lewis. Mais Fitzpatrick voulait plus. » Explique le Texan.

Mal en aura pris à Stephen Fitzpatrick, la perte de la 10e place au Brésil après l’exploit du pilote Sauber, Felipe Nasr, sous la pluie, a douché l’intérêt des investisseurs. Tavo Hellmund souhaitait faire de Manor l’équipe B d’une équipe usine, il n’a pas vu le potentiel dans la voiture 2017 de Manor et la perte des 30 millions du championnat aurait signifié investir plus.

« Sur le sec, la Manor était plus rapide que la Sauber. Les discussions commençaient à converger vers un accord avec Manor… et le Brésil est arrivé. Nous avons pensé que nous avions atteint une date critique en termes de développement pour la voiture 2017. C’est dommage de voir tous ces employés sans travail maintenant. » Déclare l’Américain.

Manor Racing n’a pas non plus accepté une offre de Ron Dennis et de ses partenaires asiatiques en décembre 2016, l’équipe était dès lors condamnée. Après la liquidation de Manor Racing, restait la société qui gère l’engagement de Manor en F1. L’Indonésien Ricardo Gelael, patron de Jagonya Ayam, la branche indonésienne de KFC, était intéressé pour un rachat de certains actifs de l’équipe afin de s’engager pour la saison 2017. À bientôt un mois du début de la saison à Melbourne et à quelques jours des premiers essais aucune nouvelle.

Le Team Jagonya Ayam a confirmé son engagement avec Arden Internationnal en GP2 avec son pilote Sean Gelael. La Formation indonésienne quitte donc Campos avec qui elle courrait en 2016. Un programme en Asian Le Mans Series est également en vue pour la saison 2017 comme l’atteste la photo publié sur le compte Twitter de l’équipe. Mais pas la moindre trace de Formule 1…

Team Jagonya Ayam

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR