Le Mag Sport Auto

Formule 1 : Marcus Ericsson travaille (déjà) à son retour en tant que titulaire

Marcus Ericsson

Alors qu’il apprenait, il y a quelques jours à peine, la fin de son aventure avec Sauber en tant que titulaire, Marcus Ericsson pense déjà à la suite de sa carrière. Et s’il avoue étudier la possibilité de s’engager dans d’autres championnats, il reste focalisé sur un retour à temps plein en Formule 1, en 2020.

Marcus Ericsson y croit encore

C’est lors de la conférence de presse pré-Grand-Prix de Russie 2018 que Marcus Ericsson est revenu sur sa situation chez Sauber. Désormais troisième pilote et ambassadeur de la marque Alfa Roméo, le Suédois avouait qu’il lui faudrait un peu de temps pour « digérer » la nouvelle de sa non-reconduction. Il est vrai que Marcus n’a pas démérité, cette année, réalisant quelques belles courses. Mais lorsque l’on a le malheur d’être le coéquipier de la future graine de champion qu’est Charles Leclerc, les écarts se font assez rapidement et de manière -parfois- conséquente.

Et s’il admet avoir « activé  » d’autres pistes (comprenez, d’autres écuries…) pour l’année prochaine, Ericsson a préféré poursuivre avec Sauber et Alfa Roméo, tout en envisageant un possible retour en 2020 :

« C’est évidemment décevant de ne pas rouler en compétitionC’est la seule chose qui importe : la course automobile. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour ma carrière. Toutefois, je suis content de prolonger ma relation avec l’équipe et on verra de quoi l’avenir sera fait ». 

« Je veux piloter donc j’étudie différentes options qui vont dans ce sens. Je regarde pour voir dans quel championnat je pourrais évoluer mais il est encore un peu tôt pour en parler. L’annonce est encore fraîche donc je dois prendre le temps de digérer tout cela. Bien sûr que j’aimerais rester en F1. Mon but est de revenir comme titulaire. Ça ne se fera probablement pas en 2019 mais j’espère que des occasions se présenteront après. Quand Kimi a signé, j’ai su que les choses ne se présentaient pas bien pour moiJe conservais un petit espoir puis on m’a informé de l’arrivée d’Antonio le week-end dernier. Mon management a activé quelques pistes mais on a finalement décidé de poursuivre l’aventure avec Sauber car nous pensons que la relation construite au fil des années est importante ».

En 2019, Kimi Raikkonen et Antonio Giovinazzi formeront le binôme de pilotes, chez Sauber Alfa Roméo.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR